Aller au contenu

avarie

Alöndö na Wiktionary
Bâa ngâ : avarié

Yângâ tî Farânzi

[Sepe]

Pandôo

[Sepe]

avarie \a.va.ʁi\ linô gâlï

  1. (Gbâmangbôkô) bübängö
    • Grosses avaries, celles qui ont lieu par tempête, naufrage ou jet à la mer, par capture ou rachat du navire.
    • Menues avaries, celles qui atteignent le navire ou les marchandises à l’entrée ou à la sortie des ports, des rivières, ainsi que les frais de lamanage, de touage, etc.
    • Avarie commune, frais engagés à la suite d'un évènement dans l’intérêt de l'ensemble des parties au voyage maritime (navire et cargaison) et répartis au prorata des valeurs respectives.
    • Au jour, j'inspecte minutieusement les avaries et consolide les réparations provisoires de la nuit. — (Alain GerbaultÀ la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti , 1929)
    • Ce vaisseau a éprouvé beaucoup d’avaries, a des avaries dans sa coque, dans sa chaudière.
    • Ce navire a relâché dans tel port pour réparer ses avaries.
  2. (Könöngö) bübängö
  3. (Zäzämä) daveke

Âlïndïpa

[Sepe]

Pandôo

[Sepe]

avarie \sêndagô ?\

  1. güngö-terê