Aller au contenu

avortement

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi

[Sepe]

Pandôo

[Sepe]

avortement \a.vɔʁ.tə.mɑ̃\ linô kôlï

  1. (Düngö) tüküngô ngo/tüküngö-ngo, tüküngö-môlengê, zïngö-ngo
    • Avortement spontané
    • L'avortement spontané a eu lieu peu après le début de ma première grossesse (j’étais tombée enceinte , bien que portant un stérilet Lippes - loop , taille « C »). — (Diane Schulder, Florynce Kennedy, Avortement, droit des femmes , éditions Maspero, 1972)
    • Avortement génétique
    • Malheureusement, le caryotype n’a pas été pratiqué et il ne nous est pas possible de savoir s'il s'agissait à nouveau d'un avortement génétique. — (Acta europaea fertilitatis , page 422, éditions Piccin Medical Books, 1970)
    • Avortement tubaire
    • Un fait que nous avons observé nous a paru mériter d'être rapporté à cause du caractère exceptionnel de sa constatation : Le 13 septembre 1935 nous opérons, avec le diagnostic d’avortement tubaire et hématocèle Mme V ... dont les dernières règles normales sont du 26 au 30 juin. — (Bulletin de la Société de gynécologie et d'obstétrique de Paris , tome 26, page 61, éditions Masson, 1937)
    • Avortement accidentel
    • Lorsqu'un exercice forcé, une secousse violente, ou une chute, causes les plus ordinaires de l''avortement accidentel, doivent amener ce funeste résultat, c'est ordinairement en occasionnant un décollement plus ou moins étendu du placenta. — (Joseph Briand, Manuel complet de médecine légale , éditions Baillières, 1858)
    • Avortement provoqué
    • L’avortement pratiqué par une commère avait mal tourné. Le chirurgien de l’hôpital avait fait le curetage sans anesthésier la jeune fille, pour la punir « d’avoir attenté à sa santé ». — (Roger Vailland325.000 francs , 1954, réédition Le Livre de Poche, âlêmbëtï 65-66)
  2. (Sêndâsa) bübängö-yâ
    • Les avortements . Les femelles peuvent avorter après un traumatisme, un stress, de la fièvre, la consommation d’aliments moisis ou à la suite d’anomalies génétiques. Certaines femelles avortent à cause d’une infection, qui peut être dangereuse pour d’autres femelles pleines. Il arrive que plusieurs femelles avortent en même temps. — (Bill Forse, Christian Meyer na al., Que faire sans vétérinaire ? , Cirad / CTA / Kathala, 2002, page 256 → dîko mbëtï)
    • Les avortements (du bétail)… ont des causes variées, dont la brucellose, encore fréquente dans certains pays. — (Cirad/Gret/MAE, Mémento de l’Agronome , 1436)
  3. (Düngö) (Könöngö) tïngö
    • L'avortement du projet a eu lieu avant l’obtention des premiers résultats.
    • Avortement d’une entreprise,
    • Cette conquête française n’est jamais stérile, parce que le génie de la France est le plus fort ; le plus souvent, même aux heures des plus douloureux avortements, elle laisse derrière elle, à défaut de réformes pratiques ou d’améliorations palpables, toute une floraison d’idées nouvelles que le temps fera germer — (Joseph ReinachLa France et l’Italie devant l’Histoire , 1893)
    • "Les Bienfaiteurs" [de Brieux], c'est le tableau satirique des dessous de la charité mondaine. Au moyen d'une action un peu factice, de personnages conventionnels et campés avec un peu de lourdeur, l'auteur n'en est pas moins arrivé à proclamer l'avortement des idées humanitaires. — (Adrien Bertrand, Eugène Brieux , 1910)

Âlïndïpa

[Sepe]
  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï