baie

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo 1 [Sepe]

baie \bɛ\ linô gâlï

collage montrant plusieurs baies au sens botanique : groseilles à maquereau, groseilles, raisins, plaquemine.
(2) Diverses baies sauvages au sens petits fruits : groseille

baie \bɛ\ wala \be\ linô gâlï

  1. (Lêkëkë) ...
    • Le rihan (Myrtus communis) produit des baies comestibles; ses feuilles servent en médecine et dans les cérémonies religieuses juives. — (Frédéric WeisgerberTrois Mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue , Ernest Leroux, Paris, 1904, lêmbëtï 216)
    • Les boutons floraux constituent les clous de girofle. Ils sout supportés par des pédoncules courts appelés griffes. Le clou de girofle est donc la fleur du giroflier cueillie avant la floraison. Les fleurs épanouies et fécondées donnent naissance à un fruit (baie) ou mère de girofle.}} {{source
  2. (Tî halëzo) ...
    • Cueillie avant sa complète maturité, la baie s’y conservera sans moisir […] affinant la saveur de sa pulpe qui affriande merles et grives mieux que cenelles d’épine blanche. — (Jean RogissartPassantes d’Octobre , Paris: Librairie Arthème Fayard, 1958)

Pandôo 2[Sepe]

La baie des anges à Nice.

baie \bɛ\ linô gâlï

  1. fûru
    • De plus, une étude menée sur trois types de sites, un lagon, une baie semi-fermée et la mer ouverte, montre que si l’impact est mesurable en baie fermée, ce qui implique un suivi de l’enrichissement en matière organique et un contrôle de la biomasse en élevage, il est faible en baie semi-ouverte et tout juste décelable en mer ouverte seulement par la concentration en ammoniaque à proximité immédiate du train de cages. — (Denis Lacroix, Aquaculture insulaire et tropicale , 1998, lêmbëtï 14)
    • Cette baie aux contours harmonieux, cette ville blanche qui descend vers la mer, cette romanesque Kasbah, qui, de minute en minute, se précisent et se rapprochent, c’est Tanger. — (Wladimir d’OrmessonLa Question de Tanger in La Revue de Paris , 1922)
    • Baie : a) Échancrure d’une côte, largement ouverte et dont l’étendue est, en gros, intermédiaire entre celle d’un golfe et celle d’une anse.
      b) Dans la terminologie du droit de la mer, échancrure très marquée de la côte, dont la pénétration dans les terres est, par rapport à la largeur de son ouverture, dans des proportions telles qu’elle peut contenir des eaux intérieures.
      — (« Baie » na Dictionnaire hydrographique , (S-32) de l’Organisation hydrographique internationale (OHI), 2010 → dîko mbëtï)

Pandôo 3[Sepe]

baie \bɛ\ wala \be\ linô gâlï

  1. (Sêndâkodë-da) ...
    • Une baie vitrée.
    • Longtemps, entre le double vantail des deux baies jumelles, elle s’était adossée au trumeau, dont le pilier porte une statue de sainte Agnès, la martyre de treize ans, une petite fille comme elle, avec la palme et un agneau à ses pieds. — (Émile ZolaLe Rêve , Georges Charpentier et Cie, Paris, 1888, ch. I, lêmbëtï 2)
    • Le vénérable pont sur le Tarn a non seulement de hautes arches en ogive, mais ses piles de briques, entre les les voûtes et au-dessus des avant-becs, sont percées de baies du même style. — (Ludovic NaudeauLa France se regarde , 1931)
    • En vérité, il n’y avait dans ma tête aucune pensée, rien que la fascination pour le vide, par la baie vitrée. — (Amélie NothombStupeur et tremblements , Éditions Albin Michel S.A., 1999, lêmbëtï 8)
  2. (Ngbêne, Mbäkôro) ...
  3. (Kombûta) ...

Âlïndïpa[Sepe]

Rumëen[Sepe]

Pandôo [Sepe]

baie \sêndagô ?\

  1. sükülängö-ngû