bière

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche
Bâa ngâ : bîêre

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Une bière blonde dans sa chope

bière \bjɛʁ\ linô gâlï

  1. bîêre
    • La bière, fabriquée avec les bourgeons de sapins, faisait, en gelant, éclater les barils. — (Jules VerneLe Pays des fourrures, 1873)
    • On emploie quelquefois d’autres grains ; ainsi la bière de Louvain, en Belgique, doit son goût particulier à l’avoine ; mais l’orge est le plus généralement préférée à cause de son prix peu élevé. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, 1869)
    • L’hydromel était antérieur au cidre, dont on ne fit emploi qu’assez tard en Gaule alors que la bière y était répandue depuis longtemps ; […]. — (François-Xavier Masson, Annales ardennaises, ou Histoire des lieux qui forment le département des Ardennes et des contrées voisines, Mézières : imprimerie Lelaurin, 1861, lêmbëtï 54)
    • Au XVIe siècle encore, chez nos voisins la bière était la boisson du peuple et des domestiques « comme moins chère et plus commune » (Traité du Sidre, par Paulmier, 1573), et le cidre la boisson de luxe réservée aux maîtres. Nous avons vu qu'il en était tout différemment dans le Bas-Maine, à cette époque où le vin était appelé « Monsieur », et le cidre « Gilles du Pommain, breuvage de maczons ». — (A. AngotLe cidre, son introduction dans le pays de Laval, 1889.)
    • Un peu plus loin, nous abordons pour boire un coup de masanga. Le masanga est une bière dont la base est la canne à sucre. Cette boisson est excellente quand elle est fraîche, mais ne se conserve pas. Au reste, dans les endroits où on la fabrique, on peut, chaque jour, s'en procurer de la nouvelle. — (Alexis-Marie Gochet, La barbarie africaine et les missions catholiques dans l'Afrique équatoriale: contenant particulièrement les actes des martyrs nègres de l'Ouganda, Paris : Procure Générale, 1891, lêmbëtï 175)
    • Depuis toujours, la bière a été associée au sexe, ainsi qu’en témoignent les représentations sumériennes, selon Swinnen et Briski.— (Emmanuel Garessus, L’histoire de la bière raconte celle du monde, des conquêtes et des impôts, Le Temps, 18 septembre 2017 → dîko mbëtï)
  2. (Mbîrîmbîrî nî) ...
    • On me permettra de dire ici tout de suite […], que les bières strasbourgeoises, contrairement à un bruit que l’on fait courir, n’ont pas dégénéré. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde, 1931)
    • Le dimanche nous avions chacun un cruchon de bière fraîche ; je connus ce que c’est que la bière fraîche. — (AlainSouvenirs de guerre, page 171, Hartmann, 1937)
    • La plus ancienne loi sur l’alimentation encore en vigueur concerne la bière. Il s’agit du Reinheitsgebot bavarois de 1516. Ce règlement définit le contenu de la bière à travers ses quatre éléments (eau, levure, houblon, orge).— (Emmanuel Garessus, L’histoire de la bière raconte celle du monde, des conquêtes et des impôts, Le Temps, 18 septembre 2017 → dîko mbëtï)

Pandôo 2[Sepe]

Une bière.

bière \bjɛʁ\ linô gâlï

  1. kêsi tî kûâ
    • Devant cet autel était une bière, à chaque côté de laquelle trois prêtres agenouillés, leur rosaire à la main, disaient des prières à demi-voix […]. — (Walter Scott, Ivanhoé, 1820)
    • […] et je m’assis, rêvant à quoi ? à cette pauvre reine que j’avais vue si belle,[…], et qui, à cette heure, la tête séparée du corps, dormait dans la bière des pauvres, elle qui avait dormi sous les lambris dorés des Tuileries, de Versailles et de Saint-Cloud. — (Alexandre DumasLes Mille et Un Fantômes,)
    • En Espagne, la croix du drap des morts n’est pas blanche comme en France, mais d’un jaune soufre tout aussi lugubre. On ne se sert pas, pour les emporter, d’un corbillard, mais d’une bière à bras. — (Théophile GautierVoyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Elle fit sa toilette, l’enveloppa de son linceul, la descendit dans sa bière, lui posa une couronne, étala ses cheveux.— (Gustave FlaubertTrois Contes : Un cœur simple, 1877)
    • Dans l’excavation, […], on descendit les misérables bières de sapin, on les rangea l’une près de l’autre puis, […], les fossoyeurs saisirent leurs pelles et comblèrent la tranchée. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, 1927)
    • La bière enfermerait son image dernière, celle d’un soldat tombé devant l’ennemi. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)
    • (Zäzämä)Demandez à ce marchand de chair humaine ce que c’est que la propriété : il vous dira, en vous montrant cette longue bière, qu’il appelle un navire, où il a encaissé et ferré des hommes qui paraissent vivants : Voilà mes propriétés, je les ai achetées tant par tête. — (RobespierrePropositions d’articles additionnels à la déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen, le 24 avril 1793 à la Convention)

Âlïndïpa[Sepe]