Aller au contenu

broche

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Poulet à la broche. (1)
Broche (14)

broche \bʁɔʃ\ linô gâlï

  1. (Dakûku) sörö
    • Elle sursauta, voulut pivoter dans sa direction, et son coude heurta la fragile pyramide de gâteaux à la broche qui s’effondra dans un bruit sourd. — (Angéla Morelli, Embrasse-moi sous la neige , 2019)
    • Il faudrait encore un tour de broche. : se dit lorsque la viande n’est pas assez rôtie.
    • À six ans, je gagnais ma vie à trier des chiffons ; pour me faire dépêcher, on me piquait le dos avec une broche… vous savez, une broche à enfiler les gigots, les poulets. — (Léon Frapié, « La croix » na Les contes de la maternelle , éditions Self, 1945, lêmbëtï 26)
    • Dans tous les cas, il s’agit de viande – de veau, poulet, agneau ou bœuf – marinée dans des épices ou des aromates, du lait, du citron, coupée en lamelles et montée sur une broche verticale rotative pour être cuite. — (Christophe Ayad, « Le kebab, döner universel » na Le Monde , 13 Kakauka 2019 → dîko mbëtï)
  2. (Dabüzë tî âlenge, Lenge) palâta
    • Une broche de diamants.
    1. garâfu
      • Le lieutenant passa l'extrémité de sa lame sous une agrafe plantée sous un des souliers du défunt […]. La broche, comme on dit au Québec, retenait encore une minuscule étiquette que Larouche ramena dans la paume de sa main. — (Luc BarangerMaria chape de haine , chapitre I, Baleine, 2010)

Âlïndïpa[Sepe]