caresse

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Photographie de deux enfants.
Une petite fille console une autre petite fille qui pleure en lui faisant une caresse (1).

caresse \ka.ʁɛs\ linô gâlï

  1. därängö
    • Ce n’était point une linition douce, une fomentation onctueuse, mais un massage vigoureux, pratiqué à bras raccourcis, et qui rappelait plutôt les éraillures de l’étrille que les caresses de la main. — (Jules VerneLe Pays des fourrures , Paris: J. Hetzel et Cie, 1873)
    • Aussi, Line ayant l’instinct des caresses en même temps que le désir d’en être l’heureux objet, elle ne doutait pas un instant que les faveurs de son amant ne dussent aborder peu à peu à toutes les parties de son corps où il serait doux de les attendre, et délicieux de les retenir. — (Pierre Louÿs Les aventures du roi Pausole -1901)
    • Oh ! chère petite ! je te comprends ! dit le colonel en serrant la main de Modeste à un moment où elle l’assaillait de caresses. — (Honoré de BalzacModeste Mignon , 1844 ; 1855, édition Houssiaux)
    • Le petit orphelin fut reçu par elle comme un fils, élevé près de sa fille, et partagea avec celle-ci les caresses de la douairière, …. — (Alexandre DumasOthon l’archer , 1839)
  2. ...
    • Ce chien fait des caresses à tout le monde.
  3. (Zäzämä) ...
    • Durtal le connaissait ce moment délicieux où l’on reprend haleine, encore abasourdi par ce brusque passage d’une bise cinglante à une caresse veloutée d’air. — (Joris-Karl HuysmansLa Cathédrale , Plon-Nourrit, 1915)
    • Il ne faut pas se fier aux caresses de la fortune.
  4. (Könöngö) ...
    • […] , voilà ce qui fait que j’ose vous dire que je ne suis dupe ni des caresses que me fait la maison de France, ni de celles que me fait la maison de Lorraine. — (Alexandre DumasLa Reine Margot , 1886, volume I, chapitre 2)

Âlïndïpa[Sepe]