Aller au contenu

ciel

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo 1 [Sepe]

Un ciel (2) presque sans nuage.

ciel \sjɛl\ linô kôlï

  1. (Sêndo) ndüzü
  2. (Lâkûê, Mbîrîmbîrî nî) yäyû
    • Par la fenêtre entr’ouverte, l’air entrait, gonflant comme une voile les rideaux de mousseline, et j’apercevais un pan de ciel bleu […] — (Octave MirbeauLa Chambre close , 1920)
    • Le ciel était taché seulement d’une main nuageuse de fines dentelles amarante qui se tendait comme pour nous souhaiter la bienvenue. — (Jean-Baptiste CharcotDans la mer du Groenland , 1928)
    • De nombreux arcs-en-ciel apparaissent, mais le ciel entre les nuages est d’un bleu trop pâle et je sais que ce n’est pas encore la fin du mauvais temps. — (Alain Gerbault, « À la poursuite du soleil » na tome 1 : De New-York à Tahiti , 1929)
    • Autour de lui la forêt frouait infiniment, à croire qu’un vol immense de ramiers très bas, occupait tout le ciel. — (Jean RogissartPassantes d’Octobre , Paris: Librairie Arthème Fayard, 1958)
  3. (Könöngö) ambiâsi
    • Elle ne devint catastrophe que dans sa troisième phase, quand soudain, au milieu d’un ciel serein, la foudre du krach bancaire de New-York frappa l’édifice orgueilleux de la prospérité du capital américain. — (Carl Steuermann, La Crise mondiale , traduit de l’allemand, Gallimard, 1932, lêmbëtï 65)
  4. (Könöngö) sêndo
    • Il nous revient que le forban qui dirige la Banque Corland et Cie serait à la veille de mettre les clefs sous la porte et de filer vers des cieux plus hospitaliers. — (Victor MéricLes Compagnons de l’Escopette , Paris: Éditions de l’Épi, 1930, lêmbëtï 242)
    • Un ciel tempéré. — Un beau ciel. — 'Le ciel de l’Italie. — Changer de ciel. — Vivre sous un ciel étranger, sous un ciel inconnu.

Âlïndïpa[Sepe]