croître

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Palî [Sepe]

croître \kʁwatʁ\ wala\kʁwɑːtʁ\

  1. (Zo, Bangë) kono
    • Croître très vite, en peu de temps, à vue d’œil, insensiblement.
    • Croître à une certaine hauteur.
    • Se laisser croître la barbe, les cheveux.
    • Les herbes, les arbres croissent.
    • Cette pluie a fait croître les blés.
    • Ces animaux croissent jusqu’à tel âge.
    • Bien plus commode à exploiter que le bois, le bambou croît très rapidement. — (Isao Yoshikawa, Palissades en bambou: techniques traditionnelles de construction et d'assemblage , Eyrolles, 2006, lêmbëtï 5)
    • Pour croître, un arbre a besoin d'eau, d'oxygène, de lumière, d'éléments nutritifs tirés du sol, etc. — (Mathieu RicardPlaidoyer pour l'altruisme , NiL, Paris, 2013, lêmbëtï 173)
  2. mâi
    • La vitesse de circulation de la monnaie croissait ainsi de jour en jour et sa répudiation définitive semblait devoir être prochaine. — (Wilfrid BaumgartnerLe Rentenmark (15 octobre 1923 - 11 octobre 1924) , Les Presses Universitaires de France, 1925 (réimpr. 2e éd. revue), lêmbëtï 93)
    • La rivière a crû, est crue. - Les pluies, les neiges l’ont fait croître.
  3. bâa gîgî (bangë, sên ...)
    • La laine apparait au mois de septembre, croît pendant l’hiver et tombe au printemps, au moment de la mue ; on peigne tous les deux jours, sur l’animal vivant, la toison avec un démêloir jusqu’à ce que celui-ci n’amène plus de duvet. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature ; 1ère partie : Fibres animales & minérales , Encyclopédie Roret, 1914)
    • Cette stérilité contraste avec les nombreuses touffes de retems et de verdure qui croissent dans le lit de la vallée. — (Antonin Jaussen & Raphaël Savignac, Mission archéologique en Arabie: Les châteaux arabes de QueṣairʾAmra, Ḫarâneh et Ṭûba , E. Leroux, 1922, vol.1, lêmbëtï 25)
    • Ce pays est bon, toutes sortes de plantes y croissent.

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï