Aller au contenu

dame

Alöndö na Wiktionary
Bâa ngâ : damêe

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo 1 [Sepe]

La dame noire aux échecs. (11)
Figure de la dame de cœur, au portrait de Paris (12)

dame \dam\ linô gâlï

  1. wâlï tî da
    • Un monsieur et une dame passent devant moi, interrompant leur conversation pour que je ne les entende pas, comme s’ils me refusaient l’aumône de ce qu’ils pensent. — (Henri BarbusseL’Enfer , Éditions Albin Michel, Paris, 1908 ; éditions G. Crès, Paris, 1925)
    • Je suis installé à côté d’une dame un peu maigre, […]. C’est une actrice demi-célèbre, qui fut jadis maîtresse de plusieurs grands écrivains et qui débine avec frénésie. — (Victor MéricLes Compagnons de l’Escopette , Paris: Éditions de l’Épi, 1930, lêmbëtï 213)
    • Un réconfort moral nous attendait pourtant là-bas puisque nous y avons retrouvé des Vouzinois, une dame accompagnée de sa fille et de son gendre. — (Marie-Gabrielle Copin-Barrier, Robert-Espagne, une tragédie oubliée : une femme de gendarme raconte , L’Harmattan, 2009, lêmbëtï 42)
    • « Mais pourquoi toi d’abord ?
      — Parce que je suis une dame. Voilà pourquoi. »
      — (Les Aristochats- , 1970)
  2. (Tî halëzo) wâlï, wafängö-selêka
    • Passez le bonjour à votre dame.
  3. (Könöngö) wâlï
    • Au musée des Arts Anciens du Namurois, la dame du guichet fut instantanément conquise par notre petite fille. « Comme elle est mignonne ! Une vraie arsouille ! » roucoulait-elle. — (Harry Pearson, Un géant au Plat Pays: Séjour chez les Belges , traduit de l’anglais par Sylvain Gilmont et Laure Harmegnies, Avin/Hannut : Editions Luce Wilquin, 2003)

Âlïndïpa[Sepe]

Holandëe[Sepe]

Pandôo [Sepe]

dame \sêndagô ?\ linô gâlï

  1. (Ngîâ tî échecs) wâlï tî da
  2. (Ngîâ tî âkârâte) wâlï tî da, wögbïä