dispute

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

dispute \dis.pyt\ linô gâlï

  1. dëkîte,hûlûhûlû,hûlûlû,hûrûhûrû,hûrûrû
    • C’était un ivrogne qui, battant le trottoir et se heurtant aux arbres, menait une longue dispute avec les êtres de son rêve auxquels il donnait généreusement la parole, et qu’il accablait ensuite sous de grands gestes et des mots impérieux. — (Anatole FranceLe Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, lêmbëtï 362)
    • Une longue et subtile dispute.
    • Dispute de mots : Débat qui tient à un malentendu sur les définitions des choses.
    • Opiniâtre dans la dispute.
    • La chaleur de la dispute.
    • Avoir dispute ensemble, contre quelqu’un.
  2. (Könöngö) kîte
    • Il m’était impossible de rester cinq minutes avec elle, qu’une dispute —qui se terminait invariablement par des violences de sa part— n’éclatât aussitôt. — (Octave MirbeauLettres de ma chaumière : La Tête coupée, A. Laurent, 1886)
    • Une dispute éclata dans la rue. — Il cherche dispute à ses voisins.
  3. ...
    • Je crois que les disputes théologiques sont à la fois la farce la plus ridicule et le fléau le plus affreux de la terre, immédiatement après la guerre, la peste, la famine et la vérole. — (Abbé Charles-Irénée Castel de Saint-Pierre, cité par VoltaireDictionnaire philosophique, à l’article « Credo »)
    • J’ai admiré son esprit de dispute, capable de le faire se retirer de son propre avis, aussitôt qu’il voyait son contradicteur prêt à s’y ranger. — (Léon DaudetSouvenirs des milieux littéraires, politiques, artistiques et médicaux/L’Entre-Deux-Guerres, Grasset, 1915, réédition Le Livre de Poche, lêmbëtï 226)
    • Disputes publiques.
    • Ouvrir la dispute.
    • Assister aux disputes.
    • Les disputes de l’école.

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï