douleur

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Statue représentant la douleur.

douleur \du.lœʁ\ linô gâlï

  1. söngö
    • Le schirre est une tumeur contre nature, froide, rénitente, sans douleur & sans aucun changement de couleur à la peau, […]. — (Louis Basile Carré de MontgeronLa vérité des miracles opérés à l’intercession de M. de Pâris et autres appelans, démontées contre M. l’Archevêque de Sens, s.éd., 1737, vol. 1, lêmbëtï 44)
    • J’avais même de mon côté fait quelques recherches sur les différentes douleurs qui précèdent, accompagnent et suivent les différents genres de mort. — (Alexandre DumasLes Mille et Un Fantômes,)
    • Depuis vingt-quatre ans, M. B… souffrait d’une sinusite frontale qui avait nécessité onze opérations!! Malgré tout la sinusite persistait, accompagnée de douleurs intolérables. — (Émile CouéLa Maîtrise de Soi-même par l’autosuggestion consciente, 1922, éd. 1935, lêmbëtï 40)
  2. (Zäzämä) ...
    • La grande, la vraie douleur serait donc un mal assez meurtrier pour étreindre à la fois le passé, le présent et l’avenir, ne laisser aucune partie de la vie dans son intégrité, dénaturer à jamais la pensée, s’inscrire inaltérablement sur les lèvres et sur le front, briser ou détendre les ressorts du plaisir, en mettant dans l’âme un principe de dégoût pour toute chose de ce monde. — (Honoré de BalzacLa Femme de trente ans, 1855)
    • Plus tard, lorsqu’il m’arriva d’être reporter dans un journal, on m’envoya visiter à la Toussaint les cimetières de Paris afin d’évoquer dans un style décent la douleur des familles […]. — (Francis Carco, Maman Petitdoigt, 1922)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï