fermer

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Palî [Sepe]

fermer \fɛʁ.me\

  1. kânga
    • Elle vit plusieurs fois s’ouvrir et se fermer la porte, et à chaque fois, par l’entrebâillement, elle aperçut Catherine rajeunie par l’action, […]. — (« X » na Alexandre DumasLa Reine Margot  , 1886)
    • L’entrée était d’abord fermée par une chaîne dont les attaches sont encore à leur place […]. — (Eugène Viollet-le-DucLa Cité de Carcassonne  , 1888)
    • Fermer une chambre.
    • Fermer une armoire, un secrétaire, une malle.
    • Fermer une boîte.
    • Fermer une cour.
  2. ...
    • Fermer un théâtre.
    • Fermer un bureau.
    • (Bîanî) Les maisons de commerce ferment les dimanches et les jours de fête.
  3. ...
    • Faire fermer une école pour cause d'épidémie.
    • Cette maison de jeu, cette salle de bal a été fermée par ordre supérieur.
  4. ...
    • La plupart des commerces devant lesquels je passai en bringuebalant sur Main Street avaient déjà fermé pour la journée… si tant est qu'ils se soient donné la peine d’ouvrir. — (Elizabeth Little, Les réponses  , traduit de l’anglais (États-Unis) par Julie Sibony, Paris : Sonatine éditions, 2015)
    • Fermer boutique, cesser son commerce.
  5. ...
    • […] il remarqua que la porte de dehors n’était fermée qu’au loquet alors que, la veille au soir, il était sûr d’avoir poussé le verrou. — (Louis Pergaud, « La Vengeance du père Jourgeot » na Les Rustiques, nouvelles villageoises  , 1921)
    • Elle disposa les fleurs au chevet, fit arrêter le balancier de l’horloge, voiler les glaces et les miroirs, fermer les fenêtres et cacher les portraits. — (Jean RogissartHurtebise aux griottes  , L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, âlêmbëtï 21)
    • Fermer la porte.
    • Fermer une trappe, un judas.
    • Fermer une écluse.
    • Fermer la porte à clef, au verrou.
    • La porte n’était fermée qu’au loquet.
    • Fermer la porte en dedans, en dehors.
    • Fermer un robinet.
    • (Bîanî) On ferme ! on va fermer les portes.
    • Fermer un tiroir, le faire rentrer dans le meuble où il est emboîté.
    • Fermer les rideaux, tirer les rideaux pour se garantir du froid, de la chaleur, du grand jour, etc.
  6. ...
    • Fermer un chemin, une allée, une issue.
    • Faire fermer des fenêtres avec des grilles.
    • Des portes de bronze fermaient l’entrée du temple.
    • L’avenue est fermée à chaque extrémité par des barrières.
    • Des bancs de sable ferment l’entrée du port.
    • Des broussailles fermaient l’entrée de la grotte.
  7. (Könöngö) ...
    • Ce corps d'armée ferme le passage à l’ennemi.
    • Fermer les ports, les mers, les chemins.
    • (Zäzämä) Fermer à quelqu’un le chemin des honneurs.
    • Cette carrière lui est à jamais fermée.
  8. nguru na gbägbä
    • Fermer une ville, un parc, un jardin, enclore de murailles, de haies, de fossés.
    • La grande muraille qui ferme la Chine au nord.
  9. ...
    • Fermer un sac, une bourse.
    • Fermer la bouche.
    • Fermer la main.
    • Fermer un livre.
    • Cette plaie se fermera bientôt.
    • Les fleurs de cette plante se ferment dès que le soleil paraît.
    • Fermer une lettre, un paquet, plier et cacheter une lettre, un paquet.
  10. ...
    • Fermer un compte.
    • Fermer une discussion.
    • Fermer les débats.
    • Fermer une liste, une souscription.
    • Son nom ferme la liste.
    • (Vosges) Fermer la lumière : arrêter l’éclairage.
  11. (Kürü) ...
    • Ce coffre ferme à clef.
    • Ces fenêtres ne ferment pas bien.
    • Cette porte ferme mal.
    • La Bourse a fermé à tel cours.
    • Cette valeur a fermé à tel cours, le cours des valeurs ou de cette valeur était tel à la fin de la Bourse.
  12. (Vosges) mîngo
    • Tu pourrais fermer la lumière en sortant !
  13. (Wapolïpa, Zäzämä) ...
    • C’était incroyable comme le visage de Niclas se transformait quand il souriait. Puis le sérieux repris le dessus et il se ferma de nouveau. — (Modèle:ouvrage, page 315, {{{1}}})

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed.  , 1995 → dîko mbëtï