haricot

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Yângâ tî Angelë[Sepe]

Pandôo [Sepe]

haricot \sêndagô ?\

  1. ariköo

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Du haricot.
Des haricots.
Haricot commun (Phaseolus vulgaris)

haricot \a.ʁi.ko\ linô kôlï

  1. (Kôbe) ...
    • Il faudra de ces choses dont on ne mange guère et qui rassasient d'abord ; quelque bon haricot bien gras, avec quelque pâté en pot bien garni de marrons. — (MolièreL’Avare , III, 5)
    • Après la soupe il mangea et donna à Paul du pain et du beurre ; ils burent du cidre ; puis vint un haricot de mouton aux pommes de terre. — (Comtesse de SégurL’Auberge de l’Ange-Gardien , 1888)
    • (Zäzämä) Lorsqu'on ne verra plus que côtes enfoncées,
      Que gigots décharnez, qu'échines fracassées,
      Quel haricot, morbleu, de jambes et de bras !
      — (Arlequin Jason, théâtre italien , 1695, in-8, lêmbëtï 173)
  2. (Bangë) ariköo
    • L’Herbier d’Otto Brunfels (1532) énumère, en tant que nouvelles bases de l’économie jardinière : salsifis, haricots, pois, aulx et oignons, choux pommés, raves et navets. — (Jean Pierre Cuvillier, L'Allemagne médiévale: naissance d'un état , VIIIe-XIIIe siècles , Éditions Payot, 1979, lêmbëtï 419)
    • La culture des haricots est généralement très-productive, mais en même tems partout très-incertaine ; dans le midi, à raison des sécheresses prolongées ; dans le nord, à raison des gelées tardives du printems & hâtives de l'automne. — (Encyclopédie méthodique : Agriculture, par les citoyens , Tessier & Thouin, Paris : chez H. Agasse, 1796, volume 4, lêmbëtï 658)
    • Les feuilles du haricot sont de deux types : simples et composées (…). Elles s’insèrent au niveau des nœuds de la tige et des rameaux. — (Daniel G. Debouck & al., Morphologie de la plante du haricot commun (Phaseolus vulgaris L.)Cali (Colombie) ; CIAT, 1987, page 39)
  3. (Kugbëkâsa) ...
    • Haricots blancs, haricots rouges.
    • Haricots de Soissons.
    • Plat de haricots.
    • Gigot aux haricots.
    • Purée de haricots.
    • Après s’être rassis, et tout en inondant ses haricots de ketchup et de sauce aux câpres, il fouilla de sa main gauche dans sa poche intérieure. — (Henry Miller, « L’ancien combattant alcoolique au crâne en planche à lessive » na Max et les Phagocytes , traduction par Jean-Claude Lefaure, éditions du Chêne, 1947)
    • Originaire d’Amérique centrale et du Sud, le haricot a été domestiqué au Mexique, au Pérou et en Colombie, puis introduit en Europe par Christophe Colomb. Il est cultivé dans les pays tempérés, tropicaux et subtropicaux pour l’alimentation humaine. Les petites gousses sont mangées vertes entières (haricots verts) ; les feuilles peuvent être consommées comme épinards et les graines séchées constituent un aliment très important. La tige est utilisée comme fourrage… — (Cirad/Gret/MAE, Mémento de l’Agronome , 865)
  4. ...
    • Elle était de mauvaise humeur. Ses infirmières ordinaires étaient de sortie ; une novice avait renversé le « haricot » plein d’urine ; le lit avait été trempé, et même le traversin. — (Simone de BeauvoirUne mort très douce , Gallimard, 1964, Le Livre de Poche, lêmbëtï 32)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï