ligaturer

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Palî [Sepe]

ligaturer \li.ɡa.ty.ʁe\ palî tî mbenze

  1. (Sürüngö (zo, nyama)) gbë
    • (Sêkpängö)Il plante des greffes, enrobées dans une feuille de plomb et ligaturées au raphia sulfaté, en pleine terre, […]. — (M. A. Bouchard, Une Mission viticole , imprimerie Lachèse & Dolbeau, Angers, 1891, lêmbëtï 31)
  2. ...
  3. ...
    • Oeil n’est pas ligaturé à l’entrée du mot, mais il l’est à l’entrée clin (d’œil). Problème technique sans aucun doute. Dans la version électronique du Hanse, absolument rien n’est ligaturé. — (Jacques Derosiers, « Préséance & ligatures » na L’actualité langagière , printemps 2013, volume 10/1, pages 8‒10)
    • Des Ve-VIe siècles jusqu’au XIIe siècle, pour les textes documentaires relatifs à la vie quotidienne (sur ostraca, papyrus ou papier), les écritures les plus répandues dans les documents sahidiques sont bien caractéristiques : elles sont penchées à droite et d’une grande souplesse dans le tracé, comme le sont beaucoup d’écritures cursives utilisées dans ce genre de textes ; bon nombre d’entre elles ne sont que peu ligaturées, ce en quoi elles se distingues nettement des cursives grecques (ligaturées à partir du IXe siècle). — (Laurent Bourcellier, Création d’une typographie numérique copte adaptée aux usages éditoriaux , 2006, lêmbëtï 75)
  4. ...

Âlïndïpa[Sepe]