mais

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche
Bâa ngâ : maïs, Mais

Ênnde[Sepe]

Pandôo [Sepe]

mais \ˈma.is\

  1. (Kugbëkâsa) nzö

Farânzi[Sepe]

Sëtë tî ndömbâ [Sepe]

mais \mɛ\

  1. me
    • La forme du participe nous est un témoignage évident qu’après le verbe aver le participe doit être mis au cas régime, mais après esser au cas sujet. — (Ernst Ludvig Edström, Étude sur l’emploi du participe passé en français, Goteborg, 1838, lêmbëtï 19)
  2. ...
    • Il est vrai, je l’ai mal reçu, mais j’avais mes raisons pour cela.
  3. ...
    • Sa puissance n’est pas diminuée, mais accrue.
  4. ...
    • Les gazelles et les outardes ne manquent pas non plus, mais il faudrait organiser des battues pour s’en emparer. — (Frédéric WeisgerberTrois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, lêmbëtï 123)
    • Je t’aime bien, mais tu ne peux pas venir avec moi.
  5. ...
    • Mais, dites-nous, quand nous donnerez-vous satisfaction ?
    • Mais, pourquoi vous en prenez-vous à moi ?
    • Mais encore, mais enfin, que dites-vous de cela ?
    • Mais, qu’ai-je fait ?
    • Mais, qu’ai-je dit ?
  6. ...
    • Mais revenons à notre affaire.
    • Mais c’est trop parler de moi.
    • Mais il est temps de finir.
    • Mais encore faut-il s’entendre.
  7. ...
    • Non seulement il est bon, mais encore il est généreux.
    • Non seulement il est pauvre, mais il est criblé de dettes.
    • Non seulement il a eu ce tort, mais bien plus, mais qui plus est, il s’en est vanté.

Pandôo 1 [Sepe]

mais \mɛ\ linô kôlï

  1. ...
    • Il y a toujours avec lui des si et des mais.
    • MAIS — et c'est un PUTAIN DE GROS MAIS — il doit avoir, en contrepartie, un devoir de neutralité. — (La Quadrature du NetUn tiers médiaire, 17 Ngberere 2018 → dîko mbëtï)

Mbasêlî [Sepe]

mais \mɛ\

  1. ...
    • Si le fils a fait une faute, le père n’en peut mais.
  2. ...
    • Il fut reçu très bien, mais très bien.
    • Cet enfant est joli, mais très joli.

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï