misère

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo 1 [Sepe]

misère \mi.zɛʁ\ linô gâlï

  1. ...
    • L’attitude de la théologie chrétienne à l’égard des juifs a été fixée dans le début du IVe siècle (concile de Nicée, 325) : le judaïsme ne doit pas disparaître, il doit vivre, mais dans un état d’avilissement et de misère tel qu’il fasse nettement apparaître aux yeux des croyants comme des incroyants le châtiment infligé par Dieu à ceux qui n’ont pas voulu reconnaître la divinité de Jésus. — (Léon BermanHistoire des Juifs de France des origines à nos jours , 1937)
  2. (Nzapä) (Mbîrîmbîrî nî) ...
    • […] il est également dangereux à l'homme de connaître Dieu sans connaître sa misère, et de connaître sa misère sans connaître le Rédempteur qui peut l'en guérir. — (Blaise PascalPensées)
    • Le dogme de l’incurable méchanceté de l’homme a, d’ailleurs, chez certains de ses adeptes, une autre racine : un plaisir romantique à évoquer la race humaine murée dans une misère fatale et éternelle. — (Julien BendaLa trahison des clercs , 1927, édition revue et augmentée, Grasset, 1946, lêmbëtï 194)
  3. (Ndê) ...
    • La misère qui règne est indescriptible. Les troupes ont transformé les environs en un vaste désert, où il ne reste plus un habitant, plus une tête de bétail, plus un boisseau de grain. L'intendance ne réussit plus à pourvoir aux besoins de tous les ventres affamés dont elle a la charge. — (Frédéric WeisgerberTrois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue , Paris : Ernest Leroux, 1904, lêmbëtï 96)
    • La Pauvreté, ah ! la garce ! Elle va dans un cortège d’humiliations, de basses rancunes, de fangeuses abdications. Elle traîne, derrière elle, sa sœur la Misère, au rire édenté, aux orbites desséchées, aux doigts mous. — (Victor MéricLes Compagnons de l’Escopette , Paris: Éditions de l’Épi, 1930, lêmbëtï 34)
    • Ayant une suffisante connaissance des taudis de Marseille, je m’imaginais que leur misère n’était guère dépassable. — (Ludovic NaudeauLa France se regarde , 1931)
    • Comme approchait le jour de l’inauguration du nouveau président, le désordre, la crainte et la misère étendaient leur empire. — (André MauroisChantiers américains , 1933)
    • C’était la misère, ils n’avaient pas de moyens, mais pour nous la musique était bien plus importante que la richesse, c’est ce qui nous a forgés mentalement et socialement.— (Fabien Mollon, « Le maloya, une musique passée de la clandestinité à la célébrité » na Le Monde , 20 Kakauka 2021 → dîko mbëtï)
  4. (Sêndâdünîa, Mozoko) (Mbîrîmbîrî nî) ...
    • Au XVIIIe siècle est apparu un nouveau genre, celui des complaintes des métiers, poèmes populaires anonymes qui décrivaient les épreuves et malheurs de certaines professions. Ces textes qui firent le bonheur des éditeurs de colportage étaient intitulés Misères. Je possède quelques-uns de ces livrets : La Misère des clercs de procureurs, La Misère des garçons chirurgiens, La Misère des apprentis imprimeurs […]. — (Gérard OberléLa vie est ainsi fête , Grasset, 2007, chronique du 1er mai 2003, âlêmbëtï 63-64)
  5. (Zäzämä) ...
    • On ne s’étonnera donc pas du sang-froid avec lequel il accueillit les applaudissements de la Société Royale ; il était au-dessus de ces misères, n’ayant pas d’orgueil et encore moins de vanité […] — (Jules VerneCinq semaines en ballon)
    • C’est une vieille R5 blanche qui agonise. Je l’ai achetée parce qu’elle valait une misère. — (Boris Tzaprenko, « Noti Flap » na volume 1 : Rien à dire, c’est du grand Art , 2008, chapitre 20)
    • Alphonse lui-même, qui semblait encore le meilleur de tous, eh bien ! ma chère, il s’est brouillé avec moi pour une misère. — (« Perlette chapitre 4 » na l’Artiste : Revue de Paris , 1847, 4e série, volume 9, lêmbëtï 198)
    • Il a l’air de se bien porter, mais il a toujours quelques misères de santé.
  6. këngë
    • « Cachez votre misère, père Milon, allons il y a des enfants. » — (Annie ErnauxLa Femme gelée , 1981, réédition Quarto Gallimard, lêmbëtï 346)
  7. (Sêndâsên) ...
    • Ces formations filamenteuses, observées pour la première fois dans les cellules du pollen de Tradescantia (nom populaire: misère), furent baptisées chromosomes par Waldeyer en 1888. — (Marc Maillet, Biologie cellulaire , 2006)
  8. ... → bâa avoir de la misère
    • Mais j'eus bien des misères à l'école avec tous ces nombres ! Avec le calcul c'était encore pire. — (Heinrich HeineLe Livre de Le Grand , chap.7, traduit de Ideen, das Buch le Grand (1827) par Claire Placial, Le festin de Babel : Bibliothèque de traductions (https:/ /lefestindebabel.wordpress.com), 2012)
    • Je partis de Paris, j'y revins et, me trouvant sans place, j'eus beaucoup de misère. […]. Les années 1865-66-67 ne furent pas brillantes pour les coiffeurs, et surtout pour moi, qui exerce cette profession. — (Thésée Pouillet, La Spermatorrhée , Delahaye, 1877, lêmbëtï 141)
    • Il y avait une jeune fille qui servait comme domestique chez des gens riches et qui avait à supporter mille misères. — (Le Courrier du Vietnam, Contes du temps d’avant , lecourrier.vn, 27 Kakauka 2020)
    • C’est une grande misère que les meilleurs procès.
    • C’est une misère que d’avoir affaire à lui.
  9. sïöpäsä
    • C’était la poisse, la pouille, la misère, la débine. — (Raymond QueneauLoin de Rueil , Gallimard, 1944, Édition Folio, 2003, lêmbëtï 200)

Pandôo 2[Sepe]

misère \mi.zɛʁ\ linô kôlï

  1. (Bangë) velûru; Âmângbi tî pöpöködörö: Tradescantia sp. (Commelinaceae)

Âkpalêtôngbi[Sepe]

Ngëmä [Sepe]

misère! \mi.zɛʁ\

  1. ...
    • Qu’est-ce qu’il y a ? Ah ! misère, le pauvre enfant est blessé ! — (Colette VivierLa maison des petits bonheurs , 1939, éditions Casterman Poche, lêmbëtï 16)
    • La concierge, Mme Misère. C’est papa qui l’appelée comme ça, parce qu’elle gémit tout le temps : « Misère, misère ! ». — (Colette VivierLa maison des petits bonheurs , 1939, éditions Casterman Poche, lêmbëtï 20)
    • Alors - alors
      Que faire ? - Que faire ?
      Misère - misère
      Tant pis
      Et puis on s'est souri !— (Sheila, chanson Devant le juke-box, 1965)
    • Misère, misère !… Ah, vous ne pouvez pas comprendre, vous les soldats qui êtes en plein dans l’action, les sentiments qui nous animent à l’arrière. — (Jean Charbonnel, Étienne Borne, Edmond Michelet , 1987)
    • La décision initiale de Radio-­Canada de censurer un épisode d’une série-culte est complètement ridicule. Misère ! On parle ici d’une série ubuesque, où les lits sont verticaux et les vidanges sont sacrées ! — (Sophie Durocher, Radio-Canada s’est couverte de ridicule , Le Journal de Montréal, 11 Nabändüru 2020)

Âlïndïpa[Sepe]