muscle

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Angelë[Sepe]

Pandôo [Sepe]

muscle \ˈmʌs.əl\

  1. (Sêndâ-saterê) ,mîterê

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

muscle \myskl\ linô kôlï

  1. (Sêndâ-saterê) , mîterê
    • Le forgeron qui doit battre le fer a la partie supérieure de son corps et les muscles des bras très-développés. — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • Ce sont les muscles qui constituent la chair rouge du corps. La plupart d’entre eux sont attachés à un os, à chaque extrémité. certains par l’intermédiaire d’un tendon. Les muscles agissent en se contractant et en se raccourcissant, tirant ainsi les os. — (1=Bill Forse, Christian Meyer, et al.,)
    • D'abord, tandis que le crapaud guette sa proie, il contracte les muscles rétracteurs de son système hyoglosse, en sorte qu'il ramène vers la glotte l'extrémité libre de la langue. — (Jean RostandLa vie des crapauds, 1933)
    • Malgré-moi, tous les muscles de mon corps se bandaient inutilement pour m'arracher à l'étouffement. — (Henri AllegLa Question, 1957)
    • Les mouvements de flexion et d’extension de l’avant-bras sont gérés par plusieurs muscles dont le biceps (muscle fléchisseur) et le triceps (muscle extenseur). — (Marie-Pierre Cervoni, Séverine Roure & Jean-Yves Gola, Fiches ASSP : Soins, santé, Biologie et microbiologie, Hachette Éducation, 2016, lêmbëtï 60)
  2. (Mbäkôro) ...
    • La soupe est à base de tranches que l'on trempe avec un bouillon de viande et, plus souvent, de légumes, fèves fraîches, haricots secs, pois chiches, de produits de la mer, muscles (moules), favouilles (crabes). — (Félix-Louis Tavernier, La vie quotidienne à Marseille de Louis XIV à Louis-Philippe, Éd. Hachette, 1973)


Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï