Aller au contenu

orage

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

orage \ɔ.ʁaʒ\ linô kôlï

  1. (Sêndo) pïrïwä
    • J’entends sous le feuillage
      L’eau qui tombe à grand bruit,
      Voici, venir l’orage
      Voilà l’éclair qui luit.
      Entends-tu le tonnerre ?
      Il roule en approchant, …
      — (Fabre d’ÉglantineIl pleut, il pleut, bergère )
    • La Verse ou le versage des blés, et de beaucoup de plantes céréales, est un accident occasionné, ou par de grands vents, des orages, de fortes pluies, ou par le trop d'embonpoint que prennent les plantes dans les temps chauds et humides. — (Jean Baptiste Henri Joseph Desmazières, Agrostographie des départemens du Nord de la France , page 130, 1812)
    • On entendait incessamment sur le parc de Neuilly grêler les balles à travers les branches avec ce bruit des orages d'été que nous connaissons si bien. — (Louise MichelLa Commune , Paris : P.-V. Stock, 1898, lêmbëtï 219)
    • L’atmosphère avait été lourde pendant toute la journée, et le soir un orage terrible se déclara. Les coups de tonnerre se succédaient sans interruption ; la pluie tombait, torrentielle. — (Octave MirbeauLa Chambre close , 1920)
    • Les violents orages de grêle qui ont touché la Dordogne, lundi 20 juin, notamment en Ribéracois, ont laissé des traces. — (journal Sud-Ouest , édition Charente-Maritime / Charente, 9 Lengua 2022, lêmbëtï 9)
    • Le canon grondait en avant de nous, comme un orage lointain ; nous entendions cela depuis Toul ; ce n'était pour moi qu'une sorte d'éloquence. Nul parmi nous ne savait rien de la guerre ; […]. — (AlainSouvenirs de guerre , page 9, Hartmann, 1937)

Âlïndïpa[Sepe]