paraître

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Palî [Sepe]

paraître \pa.ʁɛtʁ\ kürü palî

    • Tirez les cordes de votre arc jusqu’à vos oreilles, et abattez de vos traits tous ceux qui paraîtront sur le rempart. — (Walter ScottIvanhoé  , 1820)
    • Le jour commençait à paraître; la générale retentissait, battue dans toutes les sections de Paris; ce mouvement et ce bruit se répercutaient jusque dans la tour, et glaçaient le sang dans les veines de l'abbé de Firmont et de Cléry. — (Alexandre DumasLa Comtesse de Charny  , 1853, 6e partie, chap. 23)
    • De temps en temps, un requin paraissait à la surface avec son cortège habituel de rémoras parasites et de poissons-pilotes. — (Alain GerbaultÀ la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti  , 1929)
    • Notre hôte, absent au moment de notre arrivée, ne tarde pas à paraître et me fait l'accueil auquel je m'attendais de sa part. — (Frédéric WeisgerberTrois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue  , Paris : Ernest Leroux, 1904, lêmbëtï 38)
  1. vûnga
    • Die Gleichheit parait sur quatre grandes pages : son tirage est faible : 4000 exemplaires en 1900. — (Annik Mahaim, Alix Holt et Jacqueline HeinenFemmes et mouvement ouvrier: Allemagne d'avant 1914, Révolution russe, Révolution espagnole  , Paris : Éditions La Brèche, 1979, lêmbëtï 50)
    • « Un autre livre paraîtra en 2023, il aura pour cadre le Brésil, l’Inde ou la France », dévoile la Saintongeaise. — (journal Sud-Ouest, édition Charente-Maritime / Charente  , 20 août 2022, lêmbëtï 13)
  2. ...
    • Il ne s'était pas diverti à paraître dans les salons, hauts lieux du papillonnage, où paonnaient des sots éventés et des sirènes plâtrées, et où cancanaient des caillettes d'alcôve et des potiches au ventre rembourré. — (Patrick RoegiersLe Cousin de Fragonard  , Le Seuil, 2013, chapitre 12)
    • Elle n'était pas amoureuse, mais elle aimait paraître avec le bel Italien qui exhibait sa fortune de manière un peu ostentatoire et démontrait un dilettantisme ajoutant à son charme. — (Justine Laval, « Les Romanesques » na tome 5 : L'enfant de l'amour  , Éditions 92, 2011, chapitre 3)
  3. kpa
    • Quelque peu disposé que vous parussiez à accepter la place d’académicien, il a cru vraisemblablement entrevoir dans vos yeux une envie d'y être forcé, et s'est persuadé qu'au moment que vous seriez élu vous ne vous feriez plus prier pour occuper une place qu'on ne pourrait plus vous soupçonner d'avoir recherchée : il s'est trompé et vous l'avez refusée. — (« « Lettre XXV de Nicolas Boileau à M. de Lamoignon, Auteuil, le 7 juillet 1703 », dans les Œuvres complètes de Boileau » na tome 4, Paris : chez Philippe, 1837, page 108)
    • La courte nuit d’été lui parut cependant interminablement longue. Il éprouvait une sensation désagréable d’insécurité et il s’imaginait, sans la moindre raison, que le jour la dissiperait. — (H. G. WellsLa Guerre dans les airs  , 1908; Paris: Mercure de France, édition de 1921, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, lêmbëtï 98)
    • […], la discussion ne paraissant point épuisée, ils continuèrent, dans le crépuscule qui tombait, à marcher en devisant, l’un le pot à la main, l’autre son parapluie sous le bras… — (Louis Pergaud, « La Disparition mystérieuse » na Les Rustiques, nouvelles villageoises  , 1921)
    • Dans l'intérieur, qui paraissait impraticable, des routes se sont miraculeusement ouvertes, parcourues aussitôt par des automobiles. — (Jean-Baptiste CharcotDans la mer du Groenland  , 1928)
    • Le Sapin (Abies pectinata) se rencontre aussi en Normandie ; sa spontanéité paraît certaine. — (Henri GaussenGéographie des Plantes  , Armand Colin, 1933, lêmbëtï 86)
    • Céline Thiébault était alors une jeune fille « bienfaisante », une de ces grandes filles brunes qui paraissent vingt ans au lieu de quinze, de celles qu’à la campagne on compare volontiers à une pouliche et que les hommes, vieux et jeunes, détaillent avec une basse envie, un violent désir. — (Jean RogissartHurtebise aux griottes  , L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, âlêmbëtï 19)
    • Tout cela était très important et pas éloigné de l’école, quoiqu’il en parût. — (« Mes écoles » na Édouard BledRobert Laffont, 1977, page 273.)
  4. ...
    • Tout à coup la porte opposée à celle par laquelle il était entré s’ouvrit, et deux pages parurent, portant des flambeaux […]. — (Alexandre DumasLa Reine Margot  , 1886, volume I, chapitre V)
    • Il appuya sur le bouton d’une sonnette. Un domestique en livrée parut aussitôt. — (André DhôtelLe Pays où l'on n’arrive jamais  , 1955)

Pandôo [Sepe]

paraître \paˈʁɛ.tʁə\ , \pa.ʁaɛ̯tʁ\ wala \pa.ʁɛtʁ\ linô kôlï

  1. mëngö
    • Ni le choix de ses amis ni celui des mets n'étaient faits par la vanité : car en tout il préférait l'être au paraître. — (Voltaire, « Zadig ou la Destinée » na IV. L'envieux  , 1748)
    • — Que sommes-nous ? Des artistes, n’est-ce pas ? des comédiens qui par leur seul aspect doivent provoquer la curiosité. Crois-tu que si nous allions tantôt sur la place publique habillés comme des bourgeois ou des paysans, nous forcerions les gens à nous regarder et à s’arrêter autour de nous ? Non, n’est-ce pas ? Apprends donc que dans la vie le paraître est quelquefois indispensable ; cela est fâcheux, mais nous n’y pouvons rien. — (Hector MalotSans famille  , 1878)

Âlïndïpa[Sepe]