passant

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pasûndâ [Sepe]

Griffon passant

passant \pa.sɑ̃\

  1. ...
    • De plus, le Marché de la Madeleine est le premier marché couvert de Bruxelles et répond, comme les galeries commerçantes, au souci d'améliorer l'hygiène et la circulation dans les rues passantes en supprimant les innombrables petits marchés de plein air. — (Raymond Lemaire, Le Patrimoine monumental de la Belgique : Bruxelles , Ministère de la culture française, Belgium, Solédi, 1971, volume 12, partie 4, page XXIX)
    • Je remarquai que la rue n’aboutissait à rien, et ne devait pas être très-passante. — (Honoré de BalzacLa Peau de chagrin , 1855)
  2. (Sendâvârä) ...
    • D’or à la tour d’azur issant d’une forêt de sinople sur un tertre du même, au chef de gueules chargé d’un griffon passant du champ et d’un lion léopardé d’argent couronné aussi du champ affrontés, qui est de La Tour-de-Salvagny → bâa illustration « griffon passant »

Pandôo 1 [Sepe]

Plaque de mémorial qui interpelle le passant.

passant \pa.sɑ̃\ linô kôlï

  1. (Yöngö) wagerê,walêgë
    • Une petite pluie mince et tenace dégoulinait sans arrêt depuis la veille et les passants, recroquevillés sous leurs riflards, les yeux rivés sur le pavé en larmes, glissant peureusement parmi les files des voitures serrées, lui fournissaient l'impression vague de spectres titubants. — (Victor MéricLes Compagnons de l’Escopette , Paris: Éditions de l’Épi, 1930, lêmbëtï 9)
    • Il y a un trafic de passants, de fêtes, de ces enterrements arabes glapissants qui trottent comme des champions de marche. — (Paul NizanAden Arabie , chap. IX, Rieder, 1932 ; Maspéro, 1960)
    • J’ai donc repris la file des passants qui s’engageaient dans une des rues aboutissantes et nous avançâmes par saccades […] — (Louis-Ferdinand CélineVoyage au bout de la nuit , Denoël et Steele, Paris, 1932, édition mars 1942, lêmbëtï 154)
    • Nom de Dieu ! Feempje, qu’est-ce que tu fous ? s’informa joyeusement un passant en lui bourrant l’épaule d’une tape. — (Francis CarcoBrumes , Paris: Éditions Albin Michel, 1935, âlêmbëtï 43)
    • En avril 1872, les mouches de la Saint-Marc envahirent Paris et sa région. Elles volaient en abondance et venaient s’abattre sur les passants. — (Vincent Albouy, Des insectes en ville , Éditions Quae, 2017, lêmbëtï 33)
    • Il faisait un froid de gueux. Dans la ville, sous un ciel plus que sombre les rares passants se pressaient de rentrer au plus tôt chez eux ou à leur travail, pour ceux qui en avaient. — (A. M. Ivankov-Diaz, Moi, Jean Thomas Collot, fils de gueux , Lyon : L'encre et le grattoir, 2017, lêmbëtï 126)

Âkpalêtôngbi[Sepe]

Pandôo 2[Sepe]

passant \pa.sɑ̃\ linô kôlï

  1. ...
  2. ...
  3. ...
    • Tout en alimentant la conversation, elle a glissé les pouces dans les passants de son jean, et laisse insensiblement apparaître la rondeur commençante de ses hanches. — (Philippe DelermLe trottoir au soleil , Gallimard, 2011, collection Folio, lêmbëtï 35)
  4. ...

Âlïndïpa[Sepe]