patron

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche
Bâa ngâ : patrón, patröon

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

patron \pa.tʁɔ̃\ linô kôlï

  1. ...
  2. (Ngbêne) wabätängö
  3. (Mbäkôro, Sêkpängö) ...
  4. (Nzapä) ...
    • La paroisse de Saint-Loup-des-Bois, au doyenné de Cosne, honore saint Loup de Sens comme son patron ; elle possède un ossement assez considérable de ce saint. {{lïndïpa| « 1er septembre : [[w:fr:Loup de Sens}}
  5. (Nzapä) ...
    • Nous en trouvons un exemple dans la fondation qu'il fit, le 6 août 1644, à l’église Saint-Martin, d'un service à l’intention de son patron, saint Richard, service suivi, à l'issue des vêpres, de la bénédiction du Saint-Sacrement. — (Henry Ronot, Richard et Jean Tassel: peintres à Langres au XVIIe siècle , Nouvelles Éditions Latines, 1990, lêmbëtï 32)
  6. ...
    • A la caisse, le patron qui comptait sa recette, s'informa de notre commande, abandonna ses sous pour nous servir. — (Francis CarcoMessieurs les vrais de vrai , 1927)
    • Il est son propre patron. Un patron boulanger, ébéniste. Apprenti qui cherche un patron.
    • Le patron de l’hôtel, de l’auberge. La tournée du patron.
  7. (Könöngö) ... Maître de maison, par rapport aux domestiques employés à son service.-->
  8. (Tî halëzo) ...
    • À la maison, le patron, c’est ma femme.
  9. mokönzi
    • Un radin d’ailleurs, ce compère, qui m’agréa pour un tout petit salaire, mais avec un contrat et des clauses longues comme ça, toutes à son avantage. Un patron en somme. — (Louis-Ferdinand Céline (Louis-Ferdinand Destouches), Voyage au bout de la nuit , Denoël et Steele, Paris, 1932 (réédition Gallimard, Folio #28, 2019, lêmbëtï 508)
    • Philéas Beauvisage, garçon sage et plein de respect pour sa mère, eut bientôt conclu l’affaire avec son patron ; et comme il tenait de ses parents la bosse que les phrénologistes appellent l’acquisivité, son ardeur de jeunesse se porta sur ce commerce qui lui parut magnifique et qu’il voulut agrandir par la spéculation. — (Honoré de BalzacLe Député d’Arcis , roman laissé inachevé par Balzac, 1847)
    • Chaque semaine, sur quatre pages, le journal se fera le défenseur des industriels. Hebdomadaire conçu par des patrons pour des patrons, il se veut un véritable outil de décision. — (Thibaut de Jeagher, « L'Usine nouvelle a 120 ans » na L’Usine nouvelle , n° 3266, 15 Kakauka 2011, lêmbëtï 8)
    • À l'étrangeté du sabir technocratique s'ajoute une difficulté : je ne parle pas la droite. J'écris « les patrons », avant qu'on me suggère d'y substituer « les employeurs » ou « les entrepreneurs ». — (Marie de GandtSous la plume. Petite exploration du pouvoir politique , Paris, Éditions Robert Laffont, 2013, lêmbëtï 29)
  10. (Mbumbuse) ...
    • En trois jours, en trois arrivées totalement différentes, le patron du Tour a marqué les esprits : adroit et offensif sur les pavés, surpuissant dans un sprint en côte, ultra-déterminé et impitoyable après les 7 km d’ascension de la Planche. — (journal Sud-Ouest , édition Charente-Maritime / Charente, 9 Lengua 2022, lêmbëtï 30)
    • Richard Blakely n'est qu'un petit branleur arrogant et misogyne, et qui utilise le sexe (pas énorme, d'ailleurs) pour asseoir son pouvoir.
      Richard Blakely est une machine, un égocentrique au dernier degré, et c'est mon patron. Putain de vie !
      — (Jane Sigaloff, Personnel et confidentiel , traduit de l'anglais par F.M.J. Wright, éditions Harlequin, 2005)
  11. (Sêkpängö) ...
    • Le patron du service de cardiologie. Un patron de thèse.
  12. (Gbâmangbôkô) ...
    • Dans la nuit du 27 au 28 décembre, le patron du bateau le Saint-André, de Nice, a capturé, au moyen du palangre, quatre moines ou monges, squales de la famille des requins : deux de 3m,50 de long, et deux de 2m,50. — (Revue maritime et coloniale , 1895, , volume 124, lêmbëtï 469)
    • Enfin, on a prétendu qu'en 1888, le patron d'un smack de Grimsby serait grimpé au sommet et aurait pris la hauteur totale du rocher avec une ligne de sonde. — (Jean-Baptiste CharcotDans la mer du Groenland , 1928)
  13. ...
  14. ...
    • Le patron d’un veston, d’un gilet.
    • Le patron d’une chemise, d’un corsage, d’une robe.
    • C’était le salon, mais transformé en atelier de couture ; des patrons de papier traînaient sur la table. — (François MauriacLe Mystère Frontenac , 1933, réédition Le Livre de Poche, lêmbëtï 70)
    • Céline, de temps en temps, aidait sa sœur à prendre des mesures sur un patron de papier gris et elles discutaient de biais et de droit-fil… — (Georges SimenonLes Demoiselles de Concarneau , Gallimard, 1936, réédition Folio, lêmbëtï 38)
  15. ...
    • Violon d’un grand patron, d’un petit patron.
  16. ...
    • Un régiment d'ouvriers et pas mal de jeunes apprentis colorent les images au pochoir. Armés d'un formidable pinceau, de forme spéciale, ils trempent d'un mouvement rythmé dans un pot de couleur pour le passer sur le patron, […]. — (Gustave FraipontLes Vosges , 1923)

Âlïndïpa[Sepe]