s’arrêter

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

s’arrêter \s‿a.ʁɛ.te\

  1. lütï
    • Pendant que le nouveau venu se débitait à lui-même ce monologue, un autre cavalier, entré par l’autre bout de la rue, […], s’arrêtait et demeurait aussi en extase devant l’enseigne de la Belle-Étoile. — (Alexandre DumasLa Reine Margot  , 1886, volume I, chapitre IV)
    • […], les chevaux s'arrêtent net, ployant sur leurs jarrets et rejetant la tête en arrière sous l'action brutale du mors arabe. — (Frédéric WeisgerberTrois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue  , Paris : Ernest Leroux, 1904, lêmbëtï 47)
    • Il contemplait […] les scarabées qui couraient sur le sable chaud et s’arrêtaient tout net à l’approche de son pas. — (Out-el-Kouloub, « Zaheira » na Trois contes de l’Amour et de la Mort  , 1940)
    • Un jour dans Fez, le Capitaine de Latte s’arrête à l’éventaire d’un marchand de sucreries arabes. — (Michel DroitDe Lattre, maréchal de France  , Pierre Horay, éditions de Flore, 1952, lêmbëtï 21)
    • La masse des véhicules s'avançait dans un grondement sur les deux routes Minsk-Vilna et Minsk-Slonin, puis s'arrêtait, bloquée parfois pendant trois heures. — (Georges BlondL’Agonie de l'Allemagne 1944-1945  , Fayard, 1952, lêmbëtï 238)
  2. (Ndê) ...
    • Le 16 novembre 1943, comme chaque jour, le train de Paris s'est arrêté à Montargis. — (Pascal Convert, Joseph Epstein, bon pour la légende  , Éditions Séguier, 2007, lêmbëtï 38)
  3. ...
    • Nous nous sommes arrêtés une heure chez lui.
    • Il s’arrête à tous les cabarets.
  4. (Zäzämä) ...
    • S’arrêter aux apparences, à des bagatelles.
  5. (Zäzämä) ...
    • Après avoir écoulé différentes propositions, il s’arrêta à la première.
    • Après avoir vu toutes ces étoffes, mon choix s’arrêta, j’arrêtai mon choix, ou je m’arrêtai à celle-là.
  6. mû yângâ
    • Si je me présentais brusquement à Marguerite, je craignais de la tuer. Le mieux peut-être serait de prévenir d’abord cette vieille femme, madame Gabin, qui logeait là. Mais il me déplaisait de mettre quelqu’un entre nous. Je ne m’arrêtais à rien. — (Émile ZolaLa Mort d’Olivier Bécaille  , 1879)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed.  , 1995 → dîko mbëtï