sable

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo 1 [Sepe]

Le sable du désert (sens 1).

sable \sabl\ wala \sɑbl\ linô kôlï

  1. mbütü
    • Quand il voyait, sur le sable des allées un piquet de chat, il entrait aussitôt dans une colère affreuse. — (« Mon oncle » na Octave MirbeauContes cruels)
    • Les sables sont les matières que l’on mélange le plus habituellement à la chaux pour former les mortiers ; ils doivent être rudes au toucher et crier quand on les serre dans la main. — (Edmond NivoitNotions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes , 1869, Charleville: E. Jolly, âlêmbëtï 21)
    • La désagrégation des grès donne naissance à un sable fin mélangé d’argile. — (Gustave MalcuitContributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises, les associations végétales de la vallée de La Lanterne , thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, lêmbëtï 12)
    • Je marchais à la limite des vaguelettes, là où les pieds s’enfoncent peu dans le sable lisse et frais. Le léger ressac effaçait aussitôt l’empreinte de mes pas. — (Michel Goeldlin, Panne de cerveau , Alban, 2004, lêmbëtï 45)
    • La formation géologique des sables verts de l’Albien.
    • L’ombre peu à peu s’étend sur le sable,
      et les caravanes prient à genoux.
      Une première étoile au ciel insondable,
      évoque en moi soudain ton amour si doux.
      — (Dario MorenoMisirlou)
  2. (Zäzämä) ...
    • L’Empire romain, qui s’étendait des sables d’Arabie jusqu’aux neiges d’Écosse, fut constamment à la recherche de frontières défendables. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État , 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, lêmbëtï 163)
    1. ...
      • Bâtir sur le sable, fonder un projet, une entreprise sur quelque chose de peu solide.
  3. ...
    • Un sable net.
    • Jeter une médaille en sable.
  4. (Mbumbuse) (Sêndânganga) ...
    • Il fait du sable.
    • Ses urines sont pleines de sable.
  5. (Tôngbi) ...
    • J’y ai parlé toute ma demi-heure ; et, sans le sable, j’eusse bien fait changer ce malheureux proverbe qui court déjà dans Paris : Il opine du bonnet comme un moine en Sorbonne. — (Blaise PascalLes Provinciales , lettre II)
    • Dans chacune de nos cellules nous avons placé une tête de mort et un sable pour les objets de notre contemplation.

Pandôo 2[Sepe]

Parti de sable et d'or à la bande de l'un en l'autre

sable \sabl\ wala \sɑbl\ linô kôlï

  1. (Sendâvârä) ...
    • Parti de sable et d’or à la bande de l’un en l’autre, qui est de Conilhac-de-la-Montagne.
  2. (Ngbêne) ...
    • Sable vient du Polonais « Saboï », terme désignant la martre zibeline ou martre noire. — (Christian Jacq, Patrice Delaperriere, De sable et d'or , éditions des Trois Mondes, 1980)
  3. (Ngbêne, Tôngbi) ...
    • Le sable, ou pointe de queue de zibeline. — (Ph. Le Bas, L'univers : histoire et description de tous les peuples , éditions Firmin Didot, Paris, 1842)

Pasûndâ [Sepe]

sable \sabl\ wala \sɑbl\

  1. #E0CDA9 ...

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï