saleté

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche
Bâa ngâ : salëtë

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

saleté \sal.te\ linô gâlï

  1. zëndë
    • La saleté de ses habits, de son linge, de ses meubles. - La saleté des rues. - Cet homme est d’une saleté dégoûtante.
  2. salëtë,saratë,
    • Il y a ici de la saleté, des saletés, qu’il faut ôter.
  3. (Zäzämä) sêkamënë
    • La saleté de cette chanson.
    • La saleté de ce propos.
  4. ...
    • Le plus curieux, c'est qu'ils sont presque tous affligés d'un travers, d'un vice, d'un maboulisme périlleux, d'une tare, ou qu'ils ont des histoires intimes, des saletés familiales, tous, les plus respectés, les plus grands, les plus insoupçonnés. — (Victor MéricLes Compagnons de l’Escopette , Paris: Éditions de l’Épi, 1930, lêmbëtï 186)
    • Il se plaît à dire des saletés. - Ce livre est plein de saletés.
  5. (Zäzämä) sïöbê
    • « Quoi! lui dit un de ses amis, […], il ne vous salue pas? — Il m'a fait une saleté, il ne me la pardonne pas... Ce n'était pas d'ailleurs la première. — (Joseph CaillauxMes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse , 1942)
  6. (Mbumbuse) ...
  7. ...

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï