Aller au contenu

seul

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pasûndâ [Sepe]

seul \sœl\

  1. , ôko
    • Elle se chargea de tout, prit le billet, fit enregistrer les bagages, installa la voyageuse dans un compartiment de dames seules. — (Émile ZolaLe Docteur Pascal , G. Charpentier, 1893, chapitre XI)
    • — Il reconnaît que les âmes sont impénétrables aux âmes, et il en souffre. Il se sent seul quand il pense, seul quand il écrit. Quoi qu’on fasse, on est toujours seul au monde. C’est ce qu’il veut dire. Il a raison. On s’explique toujours, on ne se comprend jamais. — (Anatole FranceLe Lys rouge , 1894, réédition Le Livre de Poche, lêmbëtï 87)
    • Il se disait qu’il était seul au monde, affreusement seul, misérable. Cette idée l’affligeait. — (Francis CarcoBrumes , Paris: Éditions Albin Michel, 1935, âlêmbëtï 58)
    • Elle ne voulait pas être seule. Elle sentait déjà l’horreur de sa solitude, l’insomnie prolongée, le tête-à-tête décevant avec Dieu. — (Albert CamusL’Envers et l’Endroit , Gallimard, 1958, lêmbëtï 41)
    • De don Quichotte ferraillant seul contre les moulins à vent de la GroKo, Kevin Kühnert est devenu un pionnier. Et pourquoi pas, demain, l’alternative. — (Thomas Schnee, « Kevin contre la GroKo » na Marianne , n° 1092 du 16 au 22 février 2018, lêmbëtï 44)
  2. nyïndû
    • Être seul au monde, être seul sur la Terre, n’avoir pas de famille, n’être uni à personne par les liens de l’affection, de l’amitié, vivre dans l’isolement.

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï