son

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche
Bâa ngâ : sôn

Yângâ tî Sängö[Sepe]

Palî [Sepe]

Lêpa tî palî
gündâ otâ zo
son ason
\sɔ̃˩\ \a˩.sɔ̃˩\
pandölî
sönngö
\sɔ̃˧.ŋ͡ɡɔ˧\

son \sɔ̃˩\

  1. ...

Âpendâsombere[Sepe]

Âkpalêtôngbi[Sepe]

Âgbïänngö-yângâ[Sepe]

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pasûndâ wärängö [Sepe]

son \sɔ̃\ linô gâlï linô kôlï linô wâwa

  1. ...
    • J’ai lu son livre.
    • Son coup droit fait mal.
  2. (Mbumbuse) ...
    • Voilà son public.
    • Posséder son Homère.
    • Il sait bien son arithmétique.
  3. ...
    • Il sent son homme de qualité ; il sent son hypocrite.
    • Il fait son malin.
  4. ...
    • Une ville, sa ville ; une île, son île.
    • Une maison, sa maison, son immense maison.

Pandôo 1 [Sepe]

Vue artistique du son ou d'une onde

son \sɔ̃\ wala \r\ linô kôlï

  1. toto
    • Tout à coup, comme si le son s’évadait brusquement du tournant de la montagne, on entendit des voix hurlantes, beuglant de tous leurs poumons, aussi faux que possible. — (Louis Pergaud, « Le retour » na Les Rustiques, nouvelles villageoises , 1921)
    • Au bord même de notre abri, un 88 dirigeait son tir foudroyant ; tous les combattants connaissent cette pièce autrichienne dont le projectile arrive plus vite que le son. — (AlainSouvenirs de guerre , Hartmann, 1937, lêmbëtï 207)
    • Je baissai la vitre et roulai en écoutant les sons étouffés d’une fin de soirée d'été. — (Éric Neuhoff, La Petite Française , Albin Michel, 1997, lêmbëtï 21)
    • J’éduquais mon oreille à traduire des multitudes de sons infimes, petits trots de souris et grincements de bois, […]. — (Claude Collignon, L'œil de la chouette , Éditions du Seuil, 1988, lêmbëtï 41)
    • (Könöngö)Cet animal s’oriente dans l’espace par écholocation : il émet des sons de très haute fréquence et utilise l’écho renvoyé par les obstacles ou les proies pour les localiser. — (Olivier Raurich, Science, méditation et pleine conscience , Chêne-Bourg : Jouvence Éditions, 2017)
  2. (Mbîrîmbîrî nî) ...
    • Oh ! les chastes églogues ! Oh ! les idylles chantées par les poètes ! Oh ! les paysanneries enrubannées et naïves qui défilent, conduites par la muse de Mme Deshoulières, au son des flageolets et des tambourins ! — (Octave MirbeauLe Tripot aux champs , Le Journal, 27 septembre 1896)
    • Il ne savait aucune des paroles du grand choral de Luther, mais il ouvrait toute grande sa bouche et émettait des sons vastes, graves et partiellement harmonieux… — (H. G. WellsLa Guerre dans les airs , 1908; Paris: Mercure de France, édition de 1921, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, lêmbëtï 263)
    • La texture des sons elle-même ne ressemblait à rien. Elle n'avait pas, comme le violon, les gémissements de la voix humaine, ne bôombait pas à la manière des profonds tambours qui s'apparentent aux cloches ni ne tintait, même dans les aigus, comme les sonnailles. — (Bruno Nassim AboudrarIci-bas , Éditions Gallimard, 2009, lêmbëtï 256)
  3. ...
    • Le phonème Modèle:pron par exemple correspond aux sons : [r], [ɾ], [ʀ], [ʁ], [ʳ], [ɹ], etc.

Pandôo 2[Sepe]

Du son de blé

son \sɔ̃\ linô kôlï

  1. säkä
    • Si l’on écrase entre deux pierres des grains de blé, l’enveloppe corticale de chaque grain est brisée, et les débris, qui portent le nom de son, se mêlent à la farine provenant de la trituration de la partie intérieure ; comme cette dernière est plus fine il suffit d’un tamisage pour la séparer du son. — (Edmond NivoitNotions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes , 1869, Charleville: E. Jolly, âlêmbëtï 107)
    • Nous nous en allions, quand nous apercevons une petite boutique en plein vent, une charmante boutique d’objets à 0,50 franc : glaces de poche, images, bonbons, bagues en or, colliers blancs ou roses, tous perdus dans des tas de son, et on farfouille dedans comme on veut. — (Colette VivierLa maison des petits bonheurs , 1939, éd. Casterman Poche, lêmbëtï 168)
    • Du fait de la richesse en cellulose (35%), le son est un bon laxatif mécanique, mais il peut irriter l'intestin de certains malades.— (François CouplanLe Régal végétal , 2015, lêmbëtï 127)
  2. (Mbumbuse, Sêkpängö) ...
    • Le poète reparut dans l’amant, il replaçait sur un piédestal de déesse la poupée dont il avait entrevu le son sous la couverte de peau rose. — (Joris-Karl HuysmansMarthe , 1876)

Pandôo 3[Sepe]

son \sɔn\ linô kôlï

  1. ...

Pandôo 4[Sepe]

son \sêndagô ?\

  1. ...

Âlïndïpa[Sepe]