Aller au contenu

transformer

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Palî [Sepe]

transformer \tʁɑ̃s.fɔʁ.me\

  1. gbîan
    • L’humanité avait-elle les moyens de prévenir ce désastre de la guerre dans les airs ? Question oiseuse, aussi oiseuse que de demander si elle aurait pu empêcher la décadence qui transforma l’Assyrie et Babylone en des déserts arides […] — (H. G. Wells, « La Guerre dans les airs » na 1921 , 409)
    • L’église chrétienne va transformer les fantômes et les revenants en âmes en peine en même temps qu’elle met en place le Purgatoire entre l’Enfer et le Paradis. — (Claude Nachin, Les Fantômes de l’âme : à propos des héritages psychiques , 1993, lêmbëtï 21)
    • La misère qui règne est indescriptible. Les troupes ont transformé les environs en un vaste désert, où il ne reste plus un habitant, plus une tête de bétail, plus un boisseau de grain. — (Frédéric WeisgerberTrois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue , Paris : Ernest Leroux, 1904, lêmbëtï 96)
    • Donc, ce soir-là, Simone, qui a vécu au Maroc, où son mari, le colonel Berriau, avait été le bras droit du général Lyautey, avait transformé ses salons ultra-modernes en salons marocains tendus de tapis de haute laine. — (Sylvette Fillacier, Chante cigale , Paris : Éditions de La Table Ronde, 1960)
    • Il n’en avait pas mangé depuis des années, ils achetaient du mouton fumé ou du salami. Mais il n’aimait pas tellement le salami, c’étaient les bonnes vieilles truies porteuses usées qu’on transformait en salami. — (Anne B. RagdeLa Terre des mensonges , traduit du norvégien par Jean Renaud, volume 1, édition Balland, 2011)
    • Ceux-ci reposent en effet sur un très subtil travail de transformation où tout a sa place, mais peut se relier à sa cause, se transformer, recouvrer sa vraie nature et se désengrammer de toute structure préalablement établie. — (Éric Baret, Marie-Claire Reigner, 250 questions sur le yoga , 2019)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï