transpiration

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

transpiration \tʁɑ̃s.pi.ʁa.sjɔ̃\ linô gâlï

  1. (Terê) gbikï
    • Quant à l'ambiance, elle est faite de visions terrifiantes, de hurlements de douleur, de dégueulis rosâtres, de vomissements d'injures, de transpirations gluantes, de gémissements épouvantables, de pourrissements vivants, de râles atroces, de décompositions lentes et de morts qui n'en finissent plus... — (Gabriel DomenechÉloge de l'ivresse , éd. Albin Michel, 1981, lêmbëtï 24)
    • La promesse valait pour l'ensemble des chasseurs, dont la transpiration mêlée aux émanations alcoolisées d’après-rasage emboucanait l'atmosphère d'un suint pimenté. — (Michel EmbareckLa mort fait mal , Gallimard, 2000 & Archipoche, 2013, chap.24)
    • Il s'ensuit diverses sensations physiques (p. ex., rougissements, tremblements, transpiration) et une contre-performance des fonctions cognitives (p. ex., problèmes de concentration, trous de mémoire). — (Stéphane Bouchard & Bernard Rivière, « Les troubles anxieux » na chap. 3 de Psychologie clinique de la personne âgée , sous la direction de Philippe Cappeliez, Philippe Landreville & Jean Vézina, Ottawa : Presses de l'Université d'Ottawa & Paris : Masson, 2000, lêmbëtï 57)

Âkpalêtôngbi[Sepe]

Âlïndïpa[Sepe]