Aller au contenu

trompe

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Trompe d’éléphant. (5)
Trompe (voûte). (6)
Trompe à eau. (8)

trompe \tʁɔ̃p\ linô gâlï

  1. (Mbäkôro) tatalîtä
    • Le bon Piqueur doit sçauoir bien parler en cris, & langages plaisans aux chiens, crier, hucher, & houpper ses compagnons, forhuer en mots longs, & sonner de la trompe. — (René François, Essay des merveilles de nature et des plus nobles artifices , 1632, lêmbëtï 18)
    • Publier à son de trompe : Publier quelque chose au son de la trompette, l’annoncer à grand fracas, le raconter à beaucoup de gens, afin que cela se divulgue.
  2. (Mbäkôro) pîpî
    • Comme ils achevaient le plat en question, qui était une somptueuse omelette au rhum, le bruit lointain d’une trompe d’automobile retentit.— (Pierre BenoîtLe déjeuner de Sousceyrac , 1931, réédition Le Livre de Poche, lêmbëtï 40)
    • Comme un écho, la trompe d’une auto, dehors, sonna en arpège.— (André MalrauxLa condition humaine , 1946, réédition Folio Plus Classiques, 2019, lêmbëtï 161)
    • Il avait beau klaxonner abondamment, cela ne faisait apparaître aux portes que des ménagères avec des casseroles. La trompe de notre voiture avait le même son que celle du laitier. — (Jean L’HôteLa Communale , Seuil, 1957, réédition J’ai Lu, lêmbëtï 28)
  3. (Sêndâsa) hôn (tî nyama)
    • La trompe de l’éléphant sert à pomper et rejeter l’eau mais a aussi une fonction préhensile.

Âlïndïpa[Sepe]