venin

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche
Bâa ngâ : venïn

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

venin \və.nɛ̃\ linô kôlï

  1. ngonzo
    • Venin dangereux, mortel.
    • Venin prompt, subtil.
    • Le venin de la vipère, du scorpion, du serpent.
    • Cet animal a jeté son venin.
  2. (Zäzämä, Mato) ...
    • Morte la bête, mort le venin, On n’a plus rien à craindre d’un ennemi mort.
  3. (Zäzämä) ...
    • Les deux demoiselles jetèrent à Canalis un regard chargé d’autant de venin qu’en insinue la morsure d’une vipère. — (Honoré de BalzacModeste Mignon , 1844 ; 1855, édition Houssiaux)
    • Le venin distillé par Drumont et ses collaborateurs fut recueilli par le quotidien royaliste, l’Action Française. Les dirigeants du mouvement néo-royaliste ne se contentèrent pas de rééditer, à leur compte, les mensonges et les faux de la Libre Parole. — (Léon BermanHistoire des Juifs de France des origines à nos jours , 1937)
    • Il y a trop de venin dans ce qu’il dit.
    • C’est une langue dangereuse, qui répand son venin partout.
    • Le venin de la calomnie.
    • Il a jeté tout son venin, Dans l’emportement de sa colère, il a dit tout ce qu’il avait sur le cœur contre un tel.
    • C’est un homme sans venin, qui n’a point de venin, Il n’a pas de malignité, pas de rancune.
  4. ...
    • Il y a du venin dans cette proposition.
    • Le venin de l’hérésie.

Âlïndïpa[Sepe]