air

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Angelë[Sepe]

Pandôo [Sepe]

air \ˈɛɹ\ , \ˈɛə\ , \ɛɚ\ , \ɛɹ\ , \ɛə\ wala \ɛː\

  1. pupu
    • An air of mystery.
    • They decided to air their differences.

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

L'Air de linô gâlï.

air \ɛʁ\ linô kôlï

  1. pupu
    • Des ostioles uniquement respiratoires, ou, suivant l'expression consacrée, des stigmates placés symétriquement le long des côtés du corps, inhalent l’air atmosphérique et le transmettent dans des canaux, […]. — (« Lettre de M. Léon Dufour, correspondant de l'Académie, sur le mouvement observé par M. Behn dans les pattes des hydrocorises » na Comptes rendus hebdomadaires des séances de l'Académie des sciences, vol.1, 1835, lêmbëtï 335)
    • Par la fenêtre entr’ouverte, l’air entrait, gonflant comme une voile les rideaux de mousseline, et j’apercevais un pan de ciel bleu, […]. — (Octave MirbeauLa Chambre close, 1920)
    • Il procédait à de profondes aspirations puis rejetait l'air en produisant une espèce de sifflement particulier […]. — (Alain GerbaultÀ la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Bien protégé derrière le pare-brise, le déplacement d'air provoqué par la rotation de l'hélice m'effleurait à peine les joues. — (Dieudonné Costes & Maurice BellonteParis-New-York, 1930)
    • Une plus grande teneur de l’air en gaz carbonique permettrait d'ailleurs d'expliquer la luxuriance de la végétation sans faire intervenir un climat équatorial. — (Henri GaussenGéographie des Plantes, Armand Colin, 1933, lêmbëtï 51)
    • On ne parlait que de s’élancer dans les airs et tout le monde affirmait : « C’est forcé qu’on y vienne ! » mais on n’y venait pas sans anicroches. — (H. G. WellsLa Guerre dans les airs, 1921)
    • Dans l’air rafraîchi où une impalpable brume se condensait en rosée, les bêtes levèrent leur mufle humide […]. — (« Un satyre » na Louis PergaudLes Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Des porches cintrés s'exhale parfois une odeur enivrante; […], et l'on surprend souvent dans l'air, le puissant arôme des distillations qui s'opèrent. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde, 1931)
    • Mais loin de son Plateau, Arsène André étouffait. L'air résineux lui manquait, les brouillards de la Meuse lui enflammaient la gorge. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)
    • L’air du dedans empeste le gas-oil brûlé et le vieux poisson. — (Jacky Durand, La nuit où le hareng sort, dans Libération (journal) du 29 novembre 2010, âlêmbëtï 30-31)
    • Il n’y a pas un brin d’air.
    • L’« air inflammable » désignait autrefois l’hydrogène.
  2. ...
    • La conquête de l’air.
    • T’es aussi bien de prendre de l’air si tu veux monter c’te côte-là.
    • Les étranges figures dont tout Mangarévien bigarrait sa peau, jointes à sa longue barbe et sa chevelure flottante, lui donnaient un air martial et terrible, […]. — (Caret, « Archipel de Mangaréva (Iles Gambier) » na Revue de l'Orient, 1844)
    • La voiture était brossée, vernie. Nous avions très bon air. — (Comtesse de SégurMémoires d’un âne, 1860)
    • […] Catherine, Lioubotchka et Volodia me regardèrent exactement du même air dont nous regardions la chaîne des forçats, qui passait tous les lundis sous nos fenêtres. — (Léon Tolstoï, Souvenirs, 1851-1857, traduction de Ardève Barine, éd.1922)
    • Il m’a salué à sa manière, en portant deux doigts à sa tête et en souriant d'un air bonasse. — (Émile-Ambroise ThirionLa Politique au village, Fischbacher, 1896, lêmbëtï 133)
    • Il est grand, de jolie tournure ; l’air d’un gentleman. — (Octave MirbeauL’assassin de la rue Montaigne,)
    • Ce fut pour ces raisons sans doute qu’il accueillit d’un air enjoué et d’une âme égale l’annonce câlinement faite par la Julie d’une paternité future […]. — (« La Vengeance du père Jourgeot » na Louis PergaudLes Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Ses airs penchés, sa ravissante et luxueuse pochette de soie, son bracelet montre en or, le fard étalé sur ses joues le tenaient quitte de manifester son opinion. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, 1938)
    • Durant notre veillée mortuaire, ma mère se levait quelquefois, soulevait le suaire et sa longue figure durcissait encore son air revêche. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, 1954)
    • Elle aurait pu être une héroïne durassienne déambulant, l’air mélancolique, dans la touffeur d'un penthouse tropical. — (Gérard Lefort & Didier Péron, Marie France Pisier, belle rebelle, dans Libération (journal) du 25 avril 2011, lêmbëtï 25)
    • Au piano, chantant un air de Bellini, était assise une jeune et très-belle femme, qui, à mon arrivée, s'interrompit et me reçut avec une gracieuse courtoisie. — (« Le système du docteur Goudron et du professeur Plume » na Edgar PoeHistoires grotesques et sérieuses, traduction de Charles Baudelaire)
    • Nous croisons une charrette qui porte huit paysans entassés; ils chantent en parties un air noble et grave comme un choral. — (Hippolyte TaineVoyage en Italie, vol.2, 1866)
    • Dans la rue, un son de cor a éclaté, un air de chasse… Apparemment, quelque piqueur de grande maison, debout près d’un comptoir de cabaret, les joues gonflées, la bouche impérieusement serrée, l’air féroce, émerveille et fait taire l’assistance. — (Henri BarbusseL’Enfer, 1925)
    • Les musiciens tirèrent de leurs instruments un air brutal et voluptueux qui, aussitôt, pénétra l'assistance d'une fiévreuse pâmoison. — (Francis Carco, Images cachées, 1928)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï