bouche

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche
Bâa ngâ : bouché

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

La bouche. (1)

bouche \buʃ\ linô gâlï

  1. (Sêndâ-saterê, Terê) yângâ
    • La bouche grasse, les pommettes rouges, les yeux injectés de bourgogne, Guillaume-Adolphe Porcellet célébra la grève, la sainte grève!… — (Octave Mirbeau, « Le Gamin qui cueillait les ceps » na La Vache tachetée, 1918)
    • Sous la moustache blonde du grand gaillard, ses lèvres goulues cherchaient la bouche voluptueuse, cependant que l’autre, sans s’attarder à des bagatelles inutiles et connaissant la valeur du temps, troussait vigoureusement les jupes. — (Louis Pergaud, « La Vengeance du père Jourgeot » na Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Et, laissant échapper le rideau, il s’approcha du lit. Flossie continuait de ronfler, la bouche ouverte. — (Francis Carco, Brumes, 1935)
    • C’était bizarre. Jamalou n’éprouvait plus, devant cette face douloureuse dont les yeux révulsés, la bouche aux lèvres tuméfiées, presque noire, révélaient l’atroce agonie, aucune espèce de compassion. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, 1938)
    • Héliodore aimait tellement les chevaux que, si quelqu'un s'avisait de dire devant lui « la gueule » au lieu de « la bouche » d'un cheval, c'était comme une injure personnelle qu'on lui eût faite. Il méditait sa vengeance. — (Marcel JouhandeauChaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, lêmbëtï 197)
    • Le feldwebel tourna vers Kerkardec des yeux pétillants et ouvrit la bouche comme un poisson tiré de l'eau. — (André WurmserMémoires d'un homme du monde, Paris : Les Éditeurs français réunis, 1964, lêmbëtï 95)
    • La bouche et ses déclinaisons se multiplient à travers les deux livres; un kaléidoscope où l'on embrasse, on lèche, on parle, on dit ou on se tait. — (Nuit blanche, n° 161, hiver 2021, lêmbëtï 25)
    • Je l’ai appris de sa propre bouche.
    • Il n’ouvrit pas la bouche de toute la soirée.
  2. (Tôngbi) ...
  3. ...
    • Il a tous les jours dix bouches à nourrir.
    • Les vivres commençant à manquer, on en fit sortir toutes les bouches inutiles, qui consommaient une partie des vivres sans être capables de contribuer à la défense.
  4. (Könöngö) kôbe
    • Faire bonne bouche.
    • Il me traçait le portrait idéal de ma femme.
      « Il faudrait qu’elle sache bien faire la cuisine. C’est par la bouche qu’on retient un homme. »
      — (Paul GuthLe mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, lêmbëtï 8)
  5. ...
    • Je volai aux cuisines de la reine : quelques-uns des seigneurs de la bouche me dirent qu’elle était morte. — (Voltaire, « Zadig ou la Destinée » na XV. Le pêcheur, 1748)
  6. (Sêndâsêse) (Sêkpängö, Sêmîngi) ...
    • Le vent se déclara contre les Espagnols, qui perdirent des navires sur les bas-fonds des bouches de l’Escaut. — (Frédéric Zurcher et Élie-Philippe Margollé, Les Naufrages célèbres, Hachette, Paris, 1873, 3e édition, 1877, lêmbëtï 13)
  7. (Sêndâsêse) (Sêkpängö, Sêmîngi) ...
    • Le traité avait pour objectif de délimiter « les régions sous-marines » du golfe de Paria qui sépare Trinité-et-Tobago, alors colonie britannique, du Venezuela. L’accord fixait ainsi trois segments depuis les bouches du Dragon jusqu’aux bouches du Serpent. Les surfaces délimitées respectaient vaguement ce qu’aurait pu donner une ligne d’équidistance. — (Atlas géopolitique des espaces maritimes : frontières, énergie, transports, piraterie, pêche et environnement, coordonné par Didier Ortolland, 2010, lêmbëtï 108)
  8. (Sêkpängö) ...
    1. (Sêkpängö) ...
      • Une bouche d’aération.
      • – Je n’ai jamais eu de confiance dans les égouts, murmura-t-il en jetant "Lafcadio" dans une bouche ; et il ne jeta que deux bouches plus loin "de Baraglioul". — (André GideLes Caves du Vatican, 1914)
    2. (Sêkpängö) ...
      • Les fusils s’abaissent simultanément, nous menaçant de leurs bouches noires qui vont cracher du feu et du plomb… — (Frédéric WeisgerberTrois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, lêmbëtï 47)
    3. (Sêkpängö) ...
      • Une bouche de métro.

Âlïndïpa[Sepe]