Aller au contenu

bouche

Alöndö na Wiktionary
Bâa ngâ : bouché

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

La bouche. (1)

bouche \buʃ\ linô gâlï

  1. (Sêndâ-saterê, Terê) yângâ
    • La bouche grasse, les pommettes rouges, les yeux injectés de bourgogne, Guillaume-Adolphe Porcellet célébra la grève, la sainte grève!… — (Octave Mirbeau, « Le Gamin qui cueillait les ceps » na La Vache tachetée , 1918)
    • Sous la moustache blonde du grand gaillard, ses lèvres goulues cherchaient la bouche voluptueuse, cependant que l’autre, sans s’attarder à des bagatelles inutiles et connaissant la valeur du temps, troussait vigoureusement les jupes. — (Louis Pergaud, « La Vengeance du père Jourgeot » na Les Rustiques, nouvelles villageoises , 1921)
    • Et, laissant échapper le rideau, il s’approcha du lit. Flossie continuait de ronfler, la bouche ouverte. — (Francis CarcoBrumes , Paris: Éditions Albin Michel, 1935, âlêmbëtï 57)
    • C’était bizarre. Jamalou n’éprouvait plus, devant cette face douloureuse dont les yeux révulsés, la bouche aux lèvres tuméfiées, presque noire, révélaient l’atroce agonie, aucune espèce de compassion. — (Francis CarcoL’Homme de minuit , 1938)
    • Héliodore aimait tellement les chevaux que, si quelqu'un s'avisait de dire devant lui « la gueule » au lieu de « la bouche » d'un cheval, c'était comme une injure personnelle qu'on lui eût faite. Il méditait sa vengeance. — (Marcel JouhandeauChaminadour , Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, lêmbëtï 197)
    • Le feldwebel tourna vers Kerkardec des yeux pétillants et ouvrit la bouche comme un poisson tiré de l'eau. — (André WurmserMémoires d'un homme du monde , Paris : Les Éditeurs français réunis, 1964, lêmbëtï 95)
    • La bouche et ses déclinaisons se multiplient à travers les deux livres; un kaléidoscope où l'on embrasse, on lèche, on parle, on dit ou on se tait. — (Nuit blanche , n° 161, hiver 2021, lêmbëtï 25)
    • Je l’ai appris de sa propre bouche.
    • Il n’ouvrit pas la bouche de toute la soirée.
  2. (Könöngö) kôbe
    • Faire bonne bouche.
    • Il me traçait le portrait idéal de ma femme.
      « Il faudrait qu’elle sache bien faire la cuisine. C’est par la bouche qu’on retient un homme. »
      — (Paul GuthLe mariage du Naïf , 1957, réédition Le Livre de Poche, lêmbëtï 8)
      • Une bouche d’aération.
      • – Je n’ai jamais eu de confiance dans les égouts, murmura-t-il en jetant "Lafcadio" dans une bouche ; et il ne jeta que deux bouches plus loin "de Baraglioul". — (André GideLes Caves du Vatican , 1914)
      • Les fusils s’abaissent simultanément, nous menaçant de leurs bouches noires qui vont cracher du feu et du plomb… — (Frédéric WeisgerberTrois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue , Paris : Ernest Leroux, 1904, lêmbëtï 47)
      • Une bouche de métro.

Âlïndïpa[Sepe]