faire

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Palî [Sepe]

faire \fɛʁ\

  1. sâra
    • Il y a donc eu certainement une époque où ce que nous voyons maintenant autour de nous n’existait pas. Qui l’a donc fait ? Qui ? si ce n’est l’Être Suprême. — (Félix Kir, Le problème religieux à la portée de tout le monde, Paris : imp. des Orphelins d’Auteuil, 1923, réédition 1950, page 47)
    • La nature est admirable dans tout ce qu’elle fait.
    • L’oiseau fait son nid, l’araignée fait sa toile, les castors font une digue, les abeilles font leur miel.
  2. (Mbîrîmbîrî nî) ...
    • Faire le dîner (ou faire à dîner), le déjeuner, le souper.
    • Un ouvrage, un dessin fait à la main.
    • Faire du calcul mental, un récit, une description, des vers, de la prose, de l’histoire, de la musique, du théâtre, de la peinture…
    • Un écolier qui fait ses devoirs, ses exercices.
    • (Mbäkôro) C’est un conte fait à plaisir, ou fait à façon : C’est une histoire réécrite, inventée.
    • Il faut faire comme les autres : maxime suspecte, qui signifie presque toujours : il faut mal faire. — (La Bruyère cité par Philippe Sollers, Éloge de l’infini  , Gallimard, lêmbëtï 436)
  3. ...
    • Là encore mes amis, vous avez fait de l’excellente besogne et vous l’avez faite sans bruit, sans flafla, comme toujours, […]. — (Charles Le GofficBourguignottes et pompons rouges  , 1916, lêmbëtï 75)
    • Faire le bien, le mal.
    • Faire la guerre, la paix, la trêve, une trêve.
    • Faire des affaires, des dettes.
    • Faire des prisonniers.
    • Faire des excuses à quelqu’un.
    • Faire du bruit.
    • Faire un achat.
    • Faire un bon repas.
    • Faire un envoi : Envoyer quelque chose.
    • Faire une expérience : Vivre une expérience.
    • Faire une faute de langue, de français, de grammaire, de conjugaison, d’orthographe….
    • Faire une fête.
    • Faire une prière, sa prière, une promesse, un serment, un vœu, des vœux.
    • Faire un mouvement.
  4. (Mbîrîmbîrî nî) tene
    • — Je le sais, fit-il ; rien n’est plus malaisé que de se désencombrer l’esprit des images qui l’obsèdent, […]. — (Joris-Karl HuysmansLa Cathédrale  , Plon-Nourrit, 1915)
  5. (Mbîrîmbîrî nî) mû yângâ
    • Faire quelque chose pour quelqu’un.
  6. (Mbîrîmbîrî nî) ...
    • Faire une incartade.
  7. (Mbîrîmbîrî nî) sâra
    • Faire une opération chirurgicale.
  8. (Mbîrîmbîrî nî, Tî halëzo) ...
    • Imbécile de Grubb, – maugréait-il, fouillant en vain ses poches. – Il avait bien besoin de garder ma boîte… avec sa maudite habitude de vous « faire » vos allumettes. — (H. G. WellsLa Guerre dans les airs  , 1908; Paris: Mercure de France, édition de 1921, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, lêmbëtï 89)
    • PETERBONO – À qui l’as-tu fait, ce portefeuille, et où ?
      GUSTAVE – Je l’ai fait boulevard Ravachol à un vieux monsieur avec une grande barbe blanche…
      — (Jean AnouilhLe Bal des voleurs  , 1938)
  9. ...
    • Désolé, monsieur, nous ne faisons plus cet article. (Nous ne le vendons plus.)
    • J’fais un peu l’orge, je fais un peu l’avoine. J’suis obligé de faire l’avoine, parce que je fais le cheval. — (« Ça a eu payé (le paysan) » na Fernand RaynaudHeureux !  , éditions de Provence/La Table Ronde, Paris, 1975)
  10. ...
    • Faire des pas, faire les cent pas.
    • Faire un tour de promenade, le tour de la ville.
    • Faire une lieue à pied.
    • Faire des allées et venues.
    • Faire une course, un voyage, un long trajet, un grand circuit.
    • La Terre fait sa révolution en 365 jours et un quart.
  11. ...
    • Ma voiture fait du 230 à l’heure.
  12. ...
    • Faire sa chambre, son lit.
    • Faire ses ongles, ou se faire les ongles.
  13. (Mbîrîmbîrî nî) hini püdere,sâra mbïö
    • Faire son visage, faire ses yeux.
  14. ...
    • Des fuites découvertes dans la chaudière m’ont fait hésiter à quitter l’Islande pour les réparer ; en tous cas il était urgent de faire un peu d’eau […] — (Jean-Baptiste CharcotDans la mer du Groenland  , 1928)
    • Tâche de te faire quelque argent cet été !
    • Faire des provisions, des courses.
    • Faire des bénéfices, faire fortune, faire des frais.
  15. ...
    • Faire un travail, sa besogne.
    • Il n’a rien fait de toute la journée.
    • Faire tout ce qu’on peut, tous ses efforts.
    • (Farânzi) Ça le fait.
    • C’est un homme qui ne trouve rien de difficile à faire.
    • Que faites-vous cet après-midi ?
    • Je n’ai rien à faire.
    • Qu’est-ce que fait cet homme ? Quelle profession a-t-il ?
    • Ce jeune homme ne fait rien, il a perdu son emploi.
  16. ...
    • Faire ce que la Religion ordonne, son devoir, sa prière.
    • Faire la pénitence qui est imposée, ses pâques, les Rois.
    • Faire maigre, diète.
    • Faire une fête : La célébrer.
    • Faire le lundi : Passer le lundi à se reposer au lieu de travailler.
  17. ...
    • Faire la quarantaine ou faire quarantaine.
    • Faire ses classes, son droit, sa médecine, son apprentissage, son noviciat, son service militaire.
    • Faire une neuvaine.
  18. ...
    • On arrivera peut-être à faire quelque chose de toi, tout de même.
      Oui , si les petits cochons ne me mangent pas...
      — (Henri Duvernois, Faubourg Montmartre  , Paris : Ernest Flammarion, 1914, lêmbëtï 68)
    • Ce général a fait de bons officiers.
    • Ce professeur a fait de bons écoliers.
    • Les affaires font les hommes.
  19. ...
    • Deux et deux font quatre.
    • Cinq fois deux font dix.
    • Toutes ces sommes ensemble font tant.
    • Deux lignes qui se coupent font un angle.
    • Ces forêts, ces ruisseaux, ces montagnes, tout cela ensemble fait un beau pays.
  20. ...
    • Ce qui fait la qualité du vin.
    • Le spectacle faisait le beau de la fête.
    • La clarté fait le principal mérite de son style.
    • Voilà ce qui fait l’objet de mes recherches.
    • Ce fils fait toute la joie de sa mère.
  21. ...
    • Ce remède m’a fait beaucoup de bien.
    • Sa réussite lui a fait beaucoup d’ennemis.
    • Ses propos lui ont fait du tort.
    • Il ne faut faire de peine (ou de la peine) à personne.
    • Faire des jaloux, des mécontents, des dupes, des heureux.
    • C’est ce qui fait que les choses vont si mal.
    • Cela ne fera que l’irriter davantage.
    • Faites, je vous en prie, que cela soit vite fini.
    • C’est à vous à faire que rien ne manque.
    • Nous ferons en sorte qu’ils n’aient pas lieu de se plaindre.
  22. (Na sïönî nî) ...
    • Faire la bête, la bourgeoise.
    • Faire l’empressé, l’enfant, l’entendu, l’esprit fort, le fanfaron, le gentil.
    • Faire le grand seigneur, l’homme d’importance, le malade, le malin, le mort, le savant, le sourd.
  23. (Mbumbuse) ...
    • Ces lunettes, ça fait vraiment intello.
    • Ils truffent leurs communiqués de mots comme responsabilité sociale ou écologie, pour faire bien, pour faire moderne, mais tout ça, c’est de la poudre aux yeux.
    • Non, pas un 4x4, ça fait nouveau riche.
    • Dans ses brocarts, sous un grotesque chapeau tromblon « qui fait mode », la petite mariée de dix-sept ans, d'une grâce virginale, pose la main sur celle du mari que le Docteur a choisi pour elle. — (Marguerite YourcenarArchives du Nord  , Gallimard, 1977, lêmbëtï 77)
  24. (Mbumbuse) ...
    • Qu’est-ce que vous faites ici ? : Pourquoi êtes-vous en ce lieu ?
    • Ce livre n’a rien à faire là.
  25. ...
    • Que ferez-vous de votre fils ?
    • On veut faire d’elle une institutrice.
    • Ce précepteur ne fera rien de son élève.
    • On a fait de cet ancien théâtre une salle de bal.
  26. ...
    • Que voulez-vous que je fasse de cet homme-là ?
    • Vous ne faites rien de ce meuble-là, vous n’en faites rien ?
    • Faites de cela ce que bon vous semble.
    • Il ne sait que faire de son temps.
  27. ...
    • Il répondit comme les autres l’avaient fait : Comme les autres avaient répondu.
    • Nous parlions de plein de choses, comme l’auraient fait deux anciens amis : Comme auraient parlé deux anciens amis.
    • Il apprit à chasser comme son père le faisait avant lui : Comme son père chassait avant lui.
    • Il vous protègera beaucoup plus que je ne pourrai le faire.
    • Le chien aboya à notre approche, ainsi que le font tous les chiens.
    • (Observation) La langue classique permet cette substitution sans le pronom personnel, et même s’il ne s’agit pas d’une action :
      • Je ne me trouve plus belle comme je faisais. — (Jean de la FontaineLes Amours de Psyché et de Cupidon  , livre II, Charles Bertrand éditeur, Paris, 1970, lêmbëtï 134)
  28. ...
    • Je vais dormir, tu devrais en faire autant.
  29. ...
    • Il voudrait partir, mais il ne peut le faire (faire l’action de partir) sans autorisation.
    • Quoiqu’il ait tous les moyens de vous obliger, il ne le fera pas.
  30. ...
    • Faire une partie : Jouer une partie (de cartes, d’échecs, de dames, etc.).
    • Faire les cartes : Les mélanger et les donner.
    • Faire une levée : Ramasser les cartes jouées.
    • Faire tant de points : Gagner tant de points.
    • Faire le jeu : Avoir les bonnes cartes.
    • C’est à vous à faire : C’est à vous de distribuer les cartes ; ou encore c’est à vous de jouer en premier.
  31. (Gbâmangbôkô) ...
    • Faire le quart.
    • Faire voile vers un endroit : Se diriger à la voile vers un point déterminé.
    • Faire le point : Déterminer par l’observation des astres la position exacte d’un navire sur la mer.
    • Faire eau : Se dit d’un bateau dont la coque laisse passer l’eau.
    • Faire naufrage.
  32. (Kürü) (Yöngö) ...
    • Beaucoup de navires feront du charbon à Colon, et tous seront forcés de s’arrêter au port d’entrée pour acquitter le péage, prendre des pilotes. — (Bulletin de l’Union Géographique du Nord de la France  , Douai, 1903, lêmbëtï 125)
    • Faire les vivres : Remplir un bateau de vivres.
  33. (Sêndânganga) ...
    • Faire de la neurasthénie.
    • Faire de la température.
    • faire de l’embonpoint, du diabète.
    • Mon premier malade fut un cancéreux d'une maigreur effroyable qui « faisait » – comme on disait – des troubles cérébraux et accusait les infirmiers de jeter « des poils » dans ses aliments. Comme je le chapitrais il se mit en fureur, ameuta ses voisins, prétendit que j’avais craché dans sa soupe. Il fallut une bonne demi-heure pour le calmer. — (Léon DaudetSouvenirs littéraires – Devant la douleur  , Grasset, 1915, réédition Le Livre de Poche, lêmbëtï 136)
  34. ...
    • Faire l’exercice, le guet, la ronde.
    • Faire la revue d’une armée.
  35. ...
    • J’avais un brigadier-chef qui avait fait l’Indochine, le parfait baroudeur, qui commençait à être violent. — (Patrick RotmanL'Ennemi intime  , Seuil, 2009)
    • Je peux ajouter qu'un frère de Maria Soledad, qui avait aussi vécu la guerre d’Espagne, fit le coup de feu dans le maquis, puis s’engagea pendant cinq ans dans la Légion où il fit d’ailleurs l’Indochine… — (Désiré Sanchez, Le Vent du souvenir (suivi de Sous-marinier) : Autobiographie  , Éditions Publibook, 2011, lêmbëtï 18)
  36. ...
    • Tu as fait Madagascar ?
    • Depuis six jours qu’ils étaient à Athènes, Chester et Colette étaient allés deux fois à l’Acropole avec leur Guide bleu, ils avaient pris un car jusqu’au cap Sounion pour voir le coucher du soleil et la célèbre signature de Byron sur la colonne de marbre d'un des temples, ils avaient « fait » les principaux musées, ils étaient allés une fois au théâtre – pour y aller, simplement, car ils n’avaient rien compris à la pièce – et ils avaient fait des plans pour visiter le reste du pays. — (Patricia HighsmithLes Deux Visages de janvier  , 1964, traduction Renée Rosenthal)
    • Monsieur Spitzweg n’est pas un coureur de musée. Mais il « fait » toutes les grandes expositions quand même. Peu importe le genre. — (Philippe DelermIl avait plu tout le dimanche  , Mercure de France, 1998, lêmbëtï 23)
  37. (Kürü) sâra,yeke
    • Faire bien, faire mal.
    • Il a fait de son mieux ; il a fait mieux que lui.
    • Comment faire ?
    • Laissez-le donc faire, il saura bien se tirer d’embarras.
    • Il a tant fait qu’il en est venu à bout.
    • Il a si bien fait par ses sottises qu’on a fini par le renvoyer.
    • Si on le laisse faire, il sera bientôt maître de tout.
    • Il y a fort à faire dans cette entreprise.
  38. (Mbäkôro, Kürü) ...
    • Ces deux choses font fort bien ensemble.
    • L’or fait bien avec le vert.
    • Ce tableau ne fait pas bien où il est ; il ferait mieux ailleurs.
  39. (Mbumbuse, Kürü) ...
    • Cet enfant a fait dans sa chemise.
    • Les maisons de la périphérie se vidèrent d’abord ; les portes faisaient un à un des hommes vêtus de noir, comme une chèvre fait ses crottes, et jusqu’à épuisement. Cette espèce d’envie gagna les maisons de proche en proche. À quatre heures toutes s’étaient soulagées. — (Jules RomainsLes Copains  , 1922, réédition Le Livre de Poche, lêmbëtï 163)
    • Un jour, ma femme à moi aussi me regardera de ses yeux consternés ; je souffrirai d’un cancer ou bien je serai estropié. Rien à faire ! Je perdrai toute tenue, je me dégonflerai, sans compter les mille petites misères qui fondent sur les malades et sur les morts : faire sur un bassin, ne plus dominer son sphincter, sentir mauvais, se liquéfier. — (Michel LeirisL’Âge d’homme  , 1939, collection Folio, lêmbëtï 112)
    • Comme elle avait fait dans son lit, elle présentait ça comme une performance, façon Louis XIV au grand lever installé sur sa chaise d’affaires tandis que laquais & gentilshommes se pressent autour de Sa Grandeur & que le chirurgien hume le royal dépôt pour savoir s’il va bien ou s’il le fait bien comme disent messieurs les Anglais. — (Lionel Labosse, M&mnoux  , Publibook, 2018, lêmbëtï 506).
  40. (Mbäkôro, Kürü) ...
    • Mes amis des deux sexes employèrent, pour me consoler, tout ce qui faisait, non contre Henriette, qu’ils avaient tous aimée, mais contre l’infâme Macbell… — (Nicolas Rétif de la BretonneMonsieur Nicolas  , 1796, bibliothèque de la Pléiade, Tome 1, lêmbëtï 1095)
  41. (Wapolïpa) ...
    • Le chien, qui se faisait vieux et n’aimait point à découcher, était, comme d’habitude, rentré dès le premier soir et gardait le coin du feu, car on était en hiver. — (« Le retour » na Louis PergaudLes Rustiques, nouvelles villageoises  , 1921)
    • Dans l’entre-deux-guerres, le prosateur se fait volontiers reporter : il mène l’enquête et décrit les faits, en usant de son art de la narration. — (Anne Dujin, « Les écrivains crèvent l’écran » na Le Monde  , 16 août 2018 → dîko mbëtï)
    • Se faire beau, belle : Se préparer, se maquiller.
    • Il s’est fait tout beau pour son mariage.
    • (Mbumbuse) Cet enfant commence à se faire grand.
  42. (Wapolïpa) ...
    • Se faire scrupule : Hésiter à faire quelque chose.
    • Se faire conscience de…
    • Se faire gloire de quelque chose. : Tirer de la gloire d’une chose.
    • Se faire honneur de quelque chose : En tirer vanité, s’en sentir honoré.
    • Se faire une obligation, un devoir de… : S’obliger à…
    • Je me fais fort d’y arriver.
    • Il se fait beaucoup plus malade qu’il ne l’est.
    • Se faire plus riche, plus pauvre, plus jeune qu’on ne l’est réellement.
    • Se faire une beauté : Se dit d’une personne qui se maquille ou qui s’apprête.
  43. (Wapolïpa) ...
    • Se faire au bruit, à tout.
    • Se faire aux manières de quelqu’un.
    • Se faire la main.
    • Je crois que je ne m’y ferai jamais.
  44. (Wapolïpa) ...
    • C’est un jeune homme qui se fera peu à peu.
    • Ces jeunes magistrats se feront par la pratique des affaires.
    • Ce vin n’a pas encore eu le temps de se faire.
  45. (Wapolïpa) ...
    • Se faire des amis, des relations, des ennemis, un nom, une situation…
    • Il s’est fait du tort à lui-même.
  46. (Wapolïpa) ...
    • Si c’est une chose qui puisse se faire, je vous en aurai obligation.
    • Si cela peut se faire, j’en serai ravi.
    • Ces choses-là ne se font pas aisément.
    • Je crois que le mariage se fera bientôt.
    • Il faut espérer que la paix se fasse.
  47. (Wapolïpa) ...
    • Cela se faisait dans le temps.
    • Ici, ce sont des choses qui se font.
    • Le jaune se fait beaucoup cette année.
  48. (Tî kamënë, Wapolïpa) ...
    • Il se fait au moins trois nanas par semaine.
  49. (Mbumbuse, Wapolïpa) ...
    • Je vais me le faire s’il continue !
  50. ...
    • Lorsque Bishop revint et posa un gobelet fumant devant elle, Anise referma les mains dessus pour se réchauffer ; il faisait trente-cinq degrés à l’ombre, et pourtant elle tremblait de froid. — (Kay David, L’ombre du doute  , traduit de l’anglais par B. Dufy, en recueil avec La machination de Harper Allen, éditions Harlequin (collection Black Rose), 2009, chapitre 12)
    • Il fait beau, beau temps.
    • Il fait bon, une chaleur épouvantable !
    • Il fait chaud, doux, frais, frisquet, froid, un froid de canard, gris, humide.
    • Il fait jour, nuit.
    • Il fait nuageux, sec, soleil. — Il fait un temps de chien, un temps pourri.
    • Quel temps fait-il aujourd’hui ?
  51. ...
    • Dehors, on n’entendait rien ; le feu pétillait sur l’âtre. Il faisait bien bon dans cette grande cuisine, […]. — (Erckmann-ChatrianHistoire d’un conscrit de 1813  , J. Hetzel, 1864)
    • Il fait bon vivre dans ce pays.
    • Il ne fait pas bon de se frotter à cet homme-là.
  52. ...
    • Ça fait du bien.
    • Ça fait peur.
    • Ça fait pitié…
  53. ...
    • Ça fait longtemps que je ne l’ai vu.
  54. (Wapolïpa) ,baba
    • Il s’est fait beaucoup de fentes dans cette muraille.
    • Il se fit un moment de silence.
    • Il se fait bien des choses qu’on s’explique mal.
    • On ne sait comment cela s’est fait.
    • Comment peut-il se faire que vous n’en sachiez rien ?
  55. (Wapolïpa) ...
    • « Ça ne se fait pas » arrête tout examen, rend inutile toute discussion.
      « Ça ne se fait pas » est comme ces empereurs orientaux d’autrefois devant qui leurs sujets s’inclinaient sans jamais oser lever leurs yeux jusqu’à leur face.
      — (Nathalie SarrauteEnfance  , Gallimard, 1983, collection Folio, lêmbëtï 191)
    • Vous auriez dû envoyer une carte, cela se fait toujours.
    • Dites-moi, je vous prie, ce qui se fait en pareille circonstance.
  56. ...
    • Il se fait tard.
    • Il se fait vieux.
  57. ...
    • Les maquignons se font craindre des animaux les plus revêches et savent réveiller les plus paresseux pour si peu qu’ils aient séjourné dans leurs écuries. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes  , Jules Pailhès, 1877)
    • J’ai fait des représentations au grand vizir et ai dû revenir à la charge à plusieurs reprises pour faire cesser cette pratique répugnante. — (Frédéric WeisgerberTrois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue  , Paris : Ernest Leroux, 1904, lêmbëtï 97)
    • Alors tout le monde aurait su ce que l’on a tenté si longtemps de nous cacher : notre carte bancaire à puce est bel et bien piratable, quoi que l’on ait voulu nous faire croire ! — (Pascal Colombani, Le dossier noir des cartes bancaires  , Chatou : Éditions Carnot, 2001, lêmbëtï 185)
    • L’opium fait dormir. [sujet de dormir non exprimé]
    • C’est ce qui le fait vivre.
    • Faire agir des personnes puissantes. [sujet d’agir exprimé]
    • Faire dire, faire savoir quelque chose à quelqu’un. [compléments d’objet direct et indirect exprimés]
    • C’est moi qui le lui ai fait connaître. [complément d’objet direct de connaître exprimé]
    • Faire construire une maison par un architecte. [sujet introduit par par]
    • Je les ai fait chercher partout.
    • Se faire faire un habit.
    • Faire imprimer, faire paraître un livre.
    • La partie civile l’a fait condamner aux dépens. [complément d’objet indirect de condamner exprimé]
    • Cela me fait penser à quelque chose. [complément d’objet indirect de penser exprimé]
    • Se faire aduler, aimer, craindre, détester, haïr. [réfléchi direct]
    • Se faire couler un bain. [réfléchi indirect]
    • Faire dire quelque chose à quelqu’un : Lui attribuer des paroles qui ne sont pas les siennes.
    • Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit !
  58. ...
    • (Mbumbuse) Va te faire cuire un œuf.
    • (Tî kamënë) Va te faire enculer.
    • (Tî kamënë) Va te faire foutre.
    • Va te faire pendre ailleurs.
    • (Tî kamënë) Va te faire voir.
  59. nînga,gbû,gbû
    • « Je me demande si tes souliers feront cet hiver… », tante Aline les retournait dans tous les sens, en les astiquant avec une crème qui sentait très fort, toutes ces crèmes de maintenant sentent très fort et ne nettoient rien… — (Elsa TrioletLe premier accroc coûte deux cents francs  , 1944, réédition Cercle du Bibliophile, lêmbëtï 48)

Pandôo [Sepe]

faire \fɛʁ\ linô kôlï

  1. särängö
    • En un mot, le faire de l’artiste ne paraît nulle part. — (Prosper MériméeLettres d’Espagne  , 1832, réédition Éditions Complexe, 1989, lêmbëtï 163)
    • Ce musée renferme plusieurs Holbein, un portrait de la femme du peintre et de ses deux enfants, d’une expression pénétrante et pleine de charme malgré la sévérité du faire. — (Théophile GautierCe qu’on peut voir en six jours  , 1858, réédition Nicolas Chadun, lêmbëtï 67)
    • Mince et droite dans son costume de cour Louis XV, elle s’apparente moins aux molles petites femmes de L’Embarquement pour Cythère qu’aux nymphes du Primatice : le faire un peu suranné d’un peintre provincial la fait reculer dans le temps. — (Marguerite YourcenarArchives du Nord  , Gallimard, 1977, lêmbëtï 63)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed.  , 1995 → dîko mbëtï