ami

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche
Bâa ngâ : âmii, âmî, âmi, amî

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

ami \a.mi\ linô kôlï

  1. mbâ
    • Quoique […] j’eusse économisé quelques sous sur mes omnibus et mes déjeuners, il me fallut, plusieurs fois, avoir recours à l’obligeance d’un ami afin de payer des termes en retard et les dettes criardes. — (Octave MirbeauContes cruels : La Tête coupée,)
    • De son chef, il descendait à la cave, remontait litres et carafes, invitait les amis qui passaient, même le gros Zidore, et cela se terminait habituellement par une cuite générale, dans laquelle tous roulaient sous la table. — (« Un renseignement précis » na Louis PergaudLes Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • L’ami véritable, c'est celui qui te demande seulement d'être toi-même. [...] Si tu trouves un ami sincère, regarde-le et chéris-le comme un frère offert par les ancêtres. Les faux amis, ceux qui te flattent dans le succès et te conspuent dans la défaite, ceux qui te sourient dans le triomphe et te poignardent dans la souffrance, chasse-les de ta vie comme des animaux malfaisants. — (Pierre BordageWang – I. Les portes d'Occident, « J'ai Lu », 1997, lêmbëtï 187)
    • Ami d’enfance, ami de collège.
    • Être ami dans la bonne et dans la mauvaise fortune.
    • Être ami à toute épreuve.
    • Être ami jusqu’à la mort.
    • Se faire des amis.
    • Traiter, parler, agir en ami.
    • Cela n’est pas d’un ami, d’un bon ami.
    • Il ne faut point de cérémonie entre amis.
    • Tout est commun entre amis.
    • Elle est fort son amie.
    • Les bons comptes font les bons amis.
    • L’ami de la maison, celui qui fréquente le plus souvent une famille et qui vit dans l’intimité de ceux qui la composent.
  2. ...
    • Venez donc avec votre amie, dimanche prochain.
    • Je ne pourrai pas te voir vendredi soir, car je vais au cinéma avec mon amie.
    • Mon ami est parti à l’étranger pour trois mois, et je m’ennuie beaucoup.
    • lindisû: Bon ami, bonne amie se disaient familièrement autrefois pour amant, maîtresse.
    • Elle a un bon ami. Il va voir sa bonne amie.
  3. ...
    • Cet homme est ami de la vérité, de la raison, de la justice.
    • Ami de tout le monde, ami du genre humain.
    • Ami des sciences, des arts, des lettres.
    • C’est un ami de la bouteille.
    • Ami de la faveur, ami de la fortune, se dit de qui ne rend des soins, qui ne s’attache qu’aux personnes en faveur ou dans l’opulence.
  4. kamarâde
    • Bien, bien, ma cousine ! il y a deux façons de me servir : l’une en exterminant mes ennemis, l’autre en secourant mes amis. — (« XI » na Alexandre DumasLa Reine Margot, 1886)
  5. (Mbäkôro, Mbumbuse) ...
    • Travaillez, mes amis, vous serez bien payés.
    • Tiens, mon ami, mon bon ami, voilà pour ta peine.
    • L’ami, voudrais-tu me porter ce message ?
  6. ...
    • Le chien est le meilleur ami de l’homme.
    • « Trente millions d’amis » était le titre d’une émission de télévision sur les animaux.
    • Nos amies les bêtes.

Pandôo [Sepe]

ami \a.mi\ linô gâlï linô kôlï

  1. ...

Pasûndâ [Sepe]

ami \a.mi\ linô gâlï linô kôlï

  1. ...
    • Il m’a montré un visage ami.
    • Parler un langage ami.
    • Un pays ami.
  2. ...
    • Les destins amis.
    • La fortune amie.
  3. (Ndê) ...

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï