on

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Angelë[Sepe]

Tähüzü [Sepe]

on \ɒn\

  1. na ndö tî

Âlïndïpa[Sepe]

Farânzi[Sepe]

Polïpa zo [Sepe]

on \ɔ̃\

  1. a-
    • Ainsi donc on nous a mariés sans que nous nous connussions, sans que nous nous aimassions ; on nous a mariés sans nous consulter, nous qu’on mariait. — (« 2 » na Alexandre DumasLa Reine Margot, 1886)
    • On fait aussi du pain, mais d'une digestion assez difficile, avec du seigle, de l’orge et même de l’avoine ; […]. — (Edmond Nivoit, « Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes » na 1869, 117)
    • Ce qui est certain, c'est qu’en Extrême-Orient on meurt beaucoup plus par la fièvre typhoïde que par le choléra. — (Jules GuiartLes Parasites inoculateurs de maladies, Paris : Flammarion, 1918, lêmbëtï 297)
    • Avec une vigueur remarquable, ils se mirent à improviser un blockhaus autour du canon à pivot et à longue portée qu’on avait placé là. — (H. G. Wells, « La Guerre dans les airs » na 1921, 235)
    • Depuis fort longtemps, « on » se sert des Chrétiens pour vilipender, fustiger et guerroyer les Musulmans. Depuis fort longtemps, « on » oppose le Christianisme à l'Islam! Depuis fort longtemps, « on » arbore les valeurs chrétiennes comme supérieures aux valeurs musulmanes en omettant sciemment les legs de ces dernières aux premières. — (Nas E. Boutammina, Sociologie du Français musulman : Perspectives d'avenir ?, BoD/Books on Demand, 2017, lêmbëtï 27)
  2. ë
    • Tout s'est déroulé comme d'habitude : on a récupéré le fric, on l'a laissé à l'hôtel, et on est sortis fêter le succès, tu sais, le truc typique, d'abord en allant dîner, et puis boire des coups jusqu'à pas d'heure. Comme toujours. — (Ramon Palomar, 60 kilos, Éditions Prisma, 2013, chapitre 11)
    • Moi et ma fille, on essaye de se transmettre la culture de plein de façons. — (Annie-Claude Brisson, L'art traditionnel du perlage transmis virtuellement, radio-canada.ca, 1 Nyenye 2021)
    • On chiale parce qu’on est tannés de regarder Netflix, tannés de pitonner sur nos cellulaires, tannés de lire, d’écouter de la musique, tannés des jeux de société, tannés de travailler de la maison. — (Joseph FacalChronique baveuse, Le Journal de Montréal, 9 Nyenye 2021)
    • Parlons plutôt de cette colère sourde qui semble gronder et collectivement nous habiter. De cette façon dont, lentement mais sûrement, nous glissons dans la haine de l’autre.
      C’est pas mêlant, on dirait qu’on a mangé de la vache enragée.
      — (Geneviève Pettersen, Sommes-nous atteints de rage collective?, Le Journal de Québec, 16 Ngubê 2021)
  3. ...
    • Ne craignez rien, on s’occupera de votre affaire.
  4. (Mbumbuse) ...
    • On n’a pas été sage aujourd’hui, malgré ma mise en garde !
    • Alors, comme ça, on n’en fait qu’à sa tête et on veut faire son malin !

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï